Accueil » L’ONU confirme des attaques de l’armée rwandaise en RDC

L’ONU confirme des attaques de l’armée rwandaise en RDC

by Theophile
Tensions in DR Congo

L’armée rwandaise est intervenue dans l’est de la RD Congo ces derniers mois, directement et en soutien à des groupes armés, selon un rapport d’experts missionnés par les Nations unies. 

Un groupe d’experts des Nations unies a déclaré, dans un rapport, disposer de « preuves solides » attestant que les troupes rwandaises ont mené des opérations militaires dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) où les autorités congolaises accusent le Rwanda de soutenir les rebelles du M23. Les conclusions sont contenues dans un rapport confidentiel relayé par les médias internationaux et locaux, jeudi. Le rapport accable également la partie congolaise.

L’armée rwandaise (RDF) a « lancé des interventions militaires contre des groupes armés congolais et des positions des Forces armées congolaises » depuis novembre 2021 et jusqu’en juin 2022, affirme le rapport d’experts dépêchés par les Nations unies.

« Le Groupe a recueilli des preuves solides de la présence et des opérations militaires menées par des membres des Forces rwandaises de défense (FDR) dans le territoire de Rutshuru », indique le rapport.

Les experts indiquent que Kigali a également « fourni des renforts de troupes au M23 pour des opérations spécifiques, en particulier lorsque celles-ci visaient à s’emparer de villes et de zones stratégiques ».

Le groupe a détaillé des preuves, notamment des photos de soldats rwandais dans un camp du M23, des images de drones montrant des colonnes de centaines de soldats marchant près de la frontière rwandaise, et des photos et des vidéos montrant des combattants du M23 avec de nouveaux uniformes et équipements similaires à ceux de l’armée rwandaise.

LIRE  Resolution of the Anglophone crisis: Joseph Dion Ngute is in Buea in the South-West region

Le rapport est accablant pour les deux parties. Il soutient que certains membres de l’armée congolaise ont soutenu et combattu aux côtés d’une coalition de groupes armés, dont les FDLR. « Des chefs de groupes armés, des combattants et des ex-combattants ont confirmé leur implication – seuls ou conjointement avec certains soldats des FARDC – dans les combats contre les troupes du M23 et/ou des RDF », selon le rapport.

Ils ont confirmé, d’après le rapport avoir « reçu des armes et des munitions de certains membres des FARDC à plusieurs reprises », dit le même rapport des Nations unies.

En réaction, le porte-parole du gouvernement congolais, a déclaré sur Twitter que la « vérité finit toujours par triompher. Nous nous réjouissons des conclusions du travail du groupe d’experts des Nations unies ». Et d’ajouter : « Nous espérons que les conclusions seront vite tirées pour mettre fin à l’ingérence du Rwanda et ramener une paix durable ».

Les autorités rwandaises n’ont pas encore commenté le rapport. Elles rejettent les accusations de la RDC depuis plusieurs mois, tout en accusant la partie congolaise de soutenir les rebelles des forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) hostiles aux autorités rwandaises et repliés depuis 1994 dans l’Est de la RDC.

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment