Accueil » Après le ciment, Aliko Dangote annonce des investissements dans les secteurs pétroliers et gaziers

Après le ciment, Aliko Dangote annonce des investissements dans les secteurs pétroliers et gaziers

by Theophile
Paul Biya en audience avec Aliko Dangote

L’homme d’affaires nigérian l’a annoncé au sortir de l’audience au Palais de l’Unité avec le président Paul Biya le 23 juin 2021.

Le groupe Dangote va élargir sa palette d’investissements au Cameroun. Six ans après la construction d’une cimenterie à Douala d’une capacité de 1,5 million de tonnes pour un investissement avoisinant 80 milliards de FCFA (145 millions de dollars), et alors que le projet d’une cimenterie à Yaoundé avance à grands pas, l’industriel nigérian Aliko Dangote a annoncé à court terme, d’autres investissements au Cameroun.

Reçu en audience le 23 juin 2021 par le chef de l’Etat Paul Biya qui l’a élevé à la dignité de commandeur de l’ordre de la valeur pour ses « succès en Afrique et au Cameroun », l’homme le plus riche du continent prévoit d’autres investissements, particulièrement intéressé par la production des hydrocarbures.  

« Nous sommes établis au Cameroun, il y a quelques années, et nous allons continuer nos investissements non seulement dans le secteur du ciment, mais aussi dans le pétrole et le gaz et dans d’autres domaines. Je crois que c’était une très bonne rencontre avec le président de la République », a déclaré, à l’issue de cette audience tenue le mercredi 23 juin, la première fortune d’Afrique (environ 6 547,7 milliards FCFA selon Forbes, soit plus que le budget du Cameroun en 2021, NDLR). 

Pour Aliko Dangote, cette rencontre avec le président camerounais était une occasion de lui témoigner sa gratitude pour l’attention qu’il porte aux investisseurs.« Cette rencontre m’a aussi donné l’occasion de dire merci au président, qui nous a montré qu’il est du côté des investisseurs. Et cela nous encourage à investir davantage au Cameroun », a relevé l’indstriel.

LIRE  Cameroun: Après les menaces de Nathalie Koah, Bruno Bidjang demande pardon

Les investissements en cours dans le secteur du ciment devraient permettre de doubler la capacité de production de Dangote cement Cameroon (DCC), soit 3 millions de tonnes de ciment par an.  L’entreprise qui a créé plus de 1000Nemplois directs et dérivés contrôle 38 % des parts de marché après avoir notamment détrôné la première place les Cimenteries du Cameroun (Cimencam) filiale du Groupe français Lafarge-Holcim.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment