Accueil » Lutte contre la cybercriminalité : Le Cameroun adhère à la Convention de Budapest

Lutte contre la cybercriminalité : Le Cameroun adhère à la Convention de Budapest

by Theophile
cybercriminalité

Un décret présidentiel du 23 mai 2022 vient d’autoriser l’adhésion du Cameroun à la Convention du Conseil de l’Europe sur la cybercriminalité, adoptée le 23 novembre 2001 à Budapest (Hongrie).

En la faveur d’un décret du président de la République signé le 23 mai dernier, le Cameroun a adhéré à la Convention de Budapest pour mieux traquer les délinquants sur Internet.

Cette adhésion permettra au pays de renforcer sa législation en matière de protection de son cyberespace et de bénéficier d’un cadre répressif plus ferme. En effet, la Convention aidera à définir davantage les actes de cybercriminalité afin que les juges soient mieux outillés pour sanctionner. Le Cameroun pourra également améliorer sa coopération internationale dans les enquêtes et les poursuites relatives aux crimes commis via Internet.

« Les fléaux qui ont trait à la cybercriminalité sont transfrontaliers. On peut commettre un crime au Cameroun, l’auteur est à l’étranger et la preuve est dans un autre continent », a déclaré la ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel).

En mars dernier, l’Assemblée nationale a adopté la loi autorisant le président de la République à procéder à l’adhésion du Cameroun à la Convention de Budapest sur la cybercriminalité. Cette loi a été promulguée le 27 avril dernier par le chef de l’État. Pour les autorités, ce texte est important puisqu’il arrive au moment où le Cameroun est engagé dans le développement de l’économie numérique. Mais aussi dans un contexte où la cybercriminalité a pris des proportions inquiétantes ces dernières années dans le pays.

LIRE  Cameroun: la cybercriminalité fait perdre 12,2 milliards de FCFA à l’économie en 2021

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment