Accueil » Grogne-Douala: des livreurs de pain en grève

Grogne-Douala: des livreurs de pain en grève

by Theophile
baguettes de pain

Ils sont mécontents de la réduction de leurs bénéfices après la hausse du prix du pain dans les boulangeries.

Le pain fabriqué à base de farine de blé est absent dans les boutiques et autres points de vente des différents quartiers de la cité capitale, au grand damne des populations. Selon les premières informations recueillies auprès des médias locaux, une grève des livreurs de pains serait à l’origine de cette situation.

Pour marquer leur colère, ils ont presque tous garé leurs motocyclettes. Pas de livraison de pain dans les boutiques ou presque. Tout est parti de l’augmentation du prix du pain. Depuis la semaine dernière, la baguette de pain de 200 grammes est passé de 125 à 150 Francs CFA. L’augmentation autorisée par le Gouvernement fait suite à la hausse des prix de la farine et des intrants sur le marché. Dans le boulangeries, l’on est passé de 80 à 120 Francs la baguette de pain donnée aux livreurs. Soit, 40 FCFA de hausse.

Inacceptable pour les livreurs qui voient leurs bénéfices s’effondrer lors de la vente chez les boutiquiers. ” On ne peut pas avoir des pères d’enfants qui sortent à trois heures du matin et transportent du pain pour les boutiques à quatre heures du matin pour gagner 5 FCFA par pain” réagit Stéphane KAMOU Porte parole des intermédiaires de la Zone Bassa

 Conséquence, les boulangeries sont contraintes de produire en petites quantités, mettant à mal la disponibilité du pain dans plusieurs quartiers.

Les boulangeries appellent les livreurs à la compréhension, en rappelant que la situation actuelle déstabilise la chaîne de production de la filière et affecte tous les maillons. Elles espèrent que tout ne reviendra à la normale qu’avec une baisse du prix de la farine.

LIRE  Nécrologie : Décès du pasteur Martin Tsala Essomba

Les grévistes eux proposent un retour à au moins 100 FCFA pour leur permettre de survivre.

En attendant, les associations des consommateurs craignent que la grève des intermédiaires ne se généralisent et entraîne une perturbation à une plus grande échelle la disponibilité du pain.

La situation apprend-on,   crée des frustrations des consommateurs en ce moment, principales victimes de cette surenchère de prix. Affaire à suivre !

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment