Accueil » Afrique » En Guinée, reprise sous haute tension du procès du massacre du 28 septembre 2009

En Guinée, reprise sous haute tension du procès du massacre du 28 septembre 2009

by Theophile
Le procès des massacres du 28 septembre 2009 en Guinée

Le procès des massacres du 28 septembre 2009 en Guinée, au cours desquels au moins 156 personnes ont été tuées et des centaines blessées, reprend ce lundi 13 novembre à Conakry.

L’ancien président Moussa Dadis Camara, ainsi que dix autres accusés, seront présents dans le box des accusés. Cependant, Claude Pivi, également accusé, est toujours en fuite depuis le 4 novembre.Le tribunal criminel de Dixinn a déjà interrogé les onze accusés et plus de 130 parties civiles au cours de l’année écoulée. Maintenant, c’est au tour de la trentaine de témoins d’être interrogés. Cependant, la tentative d’évasion de Moussa Dadis Camara et de quatre autres responsables de son régime a créé un climat tendu et une sécurité renforcée autour du tribunal.

Le rapport d’une commission d’enquête mandatée par l’ONU a révélé que des femmes ont été violées lors de ces massacres. Les témoignages des victimes et des témoins seront donc cruciaux pour faire la lumière sur les événements de 2009 et pour que justice soit rendue aux victimes.

Malgré les obstacles, le procès doit se poursuivre pour que les responsables de ces atrocités soient jugés et punis. La communauté internationale doit continuer à soutenir les efforts pour la justice en Guinée et à faire pression sur les autorités pour qu’elles garantissent la sécurité des témoins et des victimes.

LIRE  Explosion meurtrière à Kaloum : la Secrétaire générale de la Francophonie exprime sa solidarité avec la Guinée.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment