Accueil » Cameroun » Carte nationale d’identité : la Corée du Sud va aider le Cameroun à délivrer le document en 48H

Carte nationale d’identité : la Corée du Sud va aider le Cameroun à délivrer le document en 48H

by Theophile
cartes nationales d’identité

Le Premier ministre sud-coréen fait une offre de production et de sécurisation de ce titre au président de la République, Paul Biya. Alors que persistent de graves défaillances dans la production et la mise à disposition de cette pièce malgré le limogeage de Thalès et le recrutement d’un autre opérateur européen en 2015, cette proposition intervient au moment précis où le gouvernement est à la recherche d’un nouveau partenaire technique pour implémenter le futur système de délivrance de la Cni en 48 heures.

La visite du Premier ministre sud-coréen, Han Duck-Soo, au Cameroun marque un jalon significatif dans les relations diplomatiques entre les deux pays, qui ont été établies en 1961. La visite avait pour principal objectif de solliciter le soutien du Cameroun à la candidature de la Corée du Sud pour l’organisation de l’Exposition universelle en 2030. Toutefois, elle a également ouvert la voie à des discussions sur le renforcement de la coopération économique, technologique et commerciale entre les deux nations.

En effet Han Duck-Soo qui a séjourné à Yaoundé du 31 octobre au 1er novembre derniers est venu solliciter le soutien du Cameroun à sa candidature pour l’organisation de l’Exposition universelle 2030. Parallèlement, il a discuté avec les plus hautes autorités camerounaises de renforcement de la coopération entre les deux pays, notamment aux plans économique, technologique et commercial, alors que les échanges entre les deux pays ont atteint 180 milliards Fcfa en 2021.

Lors d’une audience avec le président de la République, Paul Biya, mercredi dernier, le Premier ministre sud-coréen a fait une offre de sécurisation des titres identitaires camerounais, notamment la carte nationale d’identité (CNI) dont le processus d’obtention demeure un véritable chemin de croix en dépit des avancées technologiques. Han Duck-Soo en a fait mention au sortir du Palais de l’unité. On n’en sait plus sur cette offre de la Corée du Sud qui est connue comme l’un des pays les plus avancés du monde en matière de technologies.

LIRE  Cameroun : la revue de presse du vendredi 17 novembre 2023

Il convient de noter que cette offre survient peu de temps après l’annonce par le délégué général à la Sûreté nationale (DGSN), Martin Mbarga Nguele, de la mise en place d’un nouveau système de délivrance de la CNI en 48 heures, sur instruction du chef de l’État. Ce nouveau système sera opérationnel dans les prochains mois et prévoit la construction de trois centres autonomes de production à Yaoundé, Douala et Garoua, ainsi que des centres d’enrôlement modernes dans les sept autres chefs-lieux de régions. Ces centres seront équipés de postes d’identification pour faciliter le processus de délivrance des titres d’identité. Des centres modernes d’enrôlement seront ensuite dotés d’un minimum de 15 postes d’identification chacun ; ce qui fera passer le nombre à l‘échelle nationale de 280 actuellement à 543. Et pour un départ, pas moins de 700 kits fixes dotés d’une technologie de pointe vont être installés dans les postes d’identification et 300 autres, mobiles, vont être déployés dans les villes secondaires.

La réforme de la carte nationale d’identité est la dernière en date depuis 2015, lorsque la multinationale néerlandaise Gemalto a repris le marché de fourniture de titres d’identité sécurisés et infalsifiables au Cameroun. La récente proposition de la Corée du Sud remet en question l’avenir de Gemalto en tant qu’opérateur actuel, malgré son statut de leader mondial de la sécurité numérique et de premier producteur de cartes SIM au monde.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment