Accueil » Economie » Cameroun – Minerais: Un gisement de calcaire découvert dans le Nord du Cameroun

Cameroun – Minerais: Un gisement de calcaire découvert dans le Nord du Cameroun

by Theophile
Gisement de calcaire au Cameroun

Cette découverte pourrait réduire considérablement, la dépendance du Cameroun aux importations de Clinker.

Dans une récente mise à jour de son programme d’exploration du gisement aurifère de Wapouzé au Nord du Cameroun, le Britannique Oriole Resources annonce avoir découvert de vastes affleurements de calcaire et de marbre dans la zone couvrant sa licence. Après analyse d’une dizaine d’échantillons, la société révèle qu’il s’agit de calcaire de type cimentaire de « haute qualité ». Ce qui signifie qu’il peut aisément être utilisé comme matière première dans la production du ciment.

Cependant, il convient de noter que cette découverte ne constitue qu’une première étape, et le potentiel du gisement de calcaire doit encore être évalué de manière plus approfondie. Oriole Resources a déjà obtenu l’autorisation du ministère des mines pour modifier la nature de sa licence, passant de l’or au calcaire/marbre. Cette décision a été prise car le potentiel aurifère de la zone s’est avéré être en deçà des attentes initiales.

« Une fois que l’équipe a identifié le potentiel de gisements de calcaire de qualité cimentaire sur le permis Wapouzé , nous avons changé d’orientation et avons commencé à évaluer des routes alternatives pour générer de la valeur, en plus de notre objectif principal d’exploration de l’or au Cameroun » a déclaré Tim Livesey , le PDG d’Oriole Resources.

Oriole Resources envisage de trouver un partenaire pour développer et exploiter ces ressources de manière accélérée. La société vise principalement l’industrie locale du ciment, cherchant à intégrer le calcaire (une alternative à faible teneur en carbone par rapport au clinker) dans la production de ciment.

LIRE  Cameroun: La revue de presse du lundi 15 janvier 2024

« Avec le potentiel de fournir des matières premières pour l’industrie du ciment dans cette région, nous espérons attirer un partenaire industriel local pour Wapouzé . En réalisant la valeur alternative de cette licence, nous espérons fournir un financement continu pour soutenir nos futurs programmes d’exploration aurifère à la fois Bibemi et dans le package de licence central » souligne la société.

La substitution du clinker par le calcaire produit localement devrait permettre de réduire les importations, ainsi que les coûts de production, ce qui pourrait se traduire par une baisse du coût final du sac de ciment. Outre le calcaire, Oriole Resources cherche également à devenir le premier producteur de lithium au Cameroun. La société a annoncé la découverte de pegmatites (un minéral abritant du lithium) dans les régions de l’Adamaoua et du Littoral, sur son permis de Bibemi, ouvrant ainsi la voie à une potentielle production de lithium au Cameroun.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment