Accueil » Sports » Tanière des Lions indomptables : Vincent Aboubakar dit ses quatre vérités sur la gestion de la Fecafoot par Samuel Eto’o et sur l’affaire Song contre Onana

Tanière des Lions indomptables : Vincent Aboubakar dit ses quatre vérités sur la gestion de la Fecafoot par Samuel Eto’o et sur l’affaire Song contre Onana

by Theophile
Aboubakar Vincent

« Le président de la Fecafoot a la volonté de faire que les choses avancent, mais je trouve qu’il n’est pas bien entouré. Il faut mettre des gens compétents autour de toi pour réaliser de grandes choses» dixit Vincent Aboubakar dans le programme « Droit dans les yeux » sur Canal+Sport.

Après sa brillante carrière de footballeur, Samuel Eto’o fils est devenu en décembre 2021, président de la fédération camerounaise de football (Fecafoot). L’ancienne gloire s’est donnée pour mission de redonner au football camerounais sa grandeur. Mais sur le terrain, la réalité est tout autre. En l’espace deux ans, toutes les sélections nationales engagées dans les compétitions internationales sont éliminées soit en phase des éliminatoires ou dès le premier tour de la phase finale. Une série noire qui pourrait aussi compromettre la participation de l’équipe fanion à la phase finale de la CAN Côte d’Ivoire 2023. Dans cette prestigieuse épreuve où les Lions indomptables sont en ballotage défavorable, une autre contre performance n’est plus permise lors du match décisif de septembre prochain à Yaoundé contre le Burundi. A ce jour, le bilan sportif du nouveau régime à la Fecafoot n’est pas reluisant. Et Vincent Aboubakar n’est pas satisfait comme bon nombre de ses compatriotes. « Le président de la Fecafoot a la volonté de faire que les choses avancent, mais je trouve qu’il n’est pas bien entouré. Il faut mettre des gens compétents autour de toi pour réaliser de grandes choses» a déclaré l’actuel capitaine des Lions indomptables.

Dans la même émission, l’avant-centre de l’équipe du Cameroun a pour la première fois, relaté l’origine de la mésentente entre le Manager sélectionneur Rigobert Song et son gardien de but André Onana depuis Doha lors de la phase finale de la Coupe du monde Qatar 2022.

LIRE  Cameroun-Nécrologie : Le Professeur Théophile Yimgaing Moyo est mort

«On arrive à l’entraînement, on fait la mise en place. Le Coach parle, André Onana parle, le coach parle André Onana Parle. Après ils se sont pris la tête. Le coach lui a dit “faut fermer ta bouche, il faut me respecter” … Après, le coach lui a demandé qu’il parte. Et moi je ne savais pas pourquoi. On peut dire qu’il y a manque de respect vis-à-vis du coach ».

Dans la foulée, Vincent Aboubakar ne s’est pas privé de donner des conseils à André Onana. « Dans la vie, tu ne peux pas avoir tout confortable. Il faut savoir s’adapter. Il y a des fois, il faut lutter, il faut se battre. Peu importe les situations qu’il va rencontrer à l’équipe nationale, il doit faire profil bas et c’est là qu’il va grandir. Parce qu’au foot, chaque fois que tu émets une image négative, les gens la captent. Ils attendent juste le jour où tu vas trébucher, et ils vont te balancer tout ça dans la gueule».

Pour terminer, l’ancien buteur de Coton sport de Garoua a dit qu’il souhaite qu’André Onana revienne sur sa décision de prendre sa retraite internationale. « Honnêtement André Onana doit revenir à l’équipe nationale. Le Cameroun a besoin de lui, c’est un grand gardien. Le petit doit revenir»

CIN

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment