Accueil » Sécurité » Cameroun-Crise anglophone: le préfet du Mezam condamne l’enlèvement de 30 femmes dans le Nord-Ouest

Cameroun-Crise anglophone: le préfet du Mezam condamne l’enlèvement de 30 femmes dans le Nord-Ouest

by Theophile
Crise Anglophone : les femmes prises en otage

Dans la déclaration publiée le mardi 22 mai 2023, Simon Emile Mooh a condamné l’acte qu’il qualifie de violence sexiste.

Le préfet du Mezam a condamné l’enlèvement d’une trentaine de femmes dans le village de Kedjom Keku, dans la région du Nord-Ouest du Cameroun. Selon le communiqué du préfet, ces femmes ont été « sévèrement torturées et enlevées par des terroristes armés ». Le rapt s’est produit samedi matin mais les autorités n’ont pas encore eu des nouvelles de ces femmes.

Condamnant de tels actes, l’administrateur civil de la Mezam l’a qualifié de violence sexiste, affirmant que les auteurs seront suivis et traduits en justice.

Simon Emile Mooh condamne fermement et fermement cette « violence sexiste et cette barbarie indicible contre les civils sans bras. Il assure en outre à la population générale que des enquêtes diligentes sont en cours pour suivre les auteurs de cet acte et les présenter aux autorités judiciaires ».

Appelant la population à rester calme, il l’a encouragée à « collaborer continuellement avec les autorités administratives, les forces de défense et de sécurité afin de dénoncer et d’extirper ces bandes de criminels de nos collectivités. »

Communiqué du Préfet de Mezam

LIRE  Cameroun - Christophe Guilhou: «Il est temps que la paix et la stabilité reviennent dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest»

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment