Accueil » Santé » Covid-19 : l’Ouganda va détruire des vaccins périmés

Covid-19 : l’Ouganda va détruire des vaccins périmés

by Theophile
Une Kényane reçoit sa première injection de vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 dans un centre de vaccination à Nairobi, le 21 avril 2021

Le coût de ce gâchis est estimé à 6,7 millions d’euros, soit plus de 4,3 milliards de Fcfa, selon un rapport présenté au Parlement ougandais.

Sur 12 millions de doses de vaccins anti-Covid en stock en Ouganda, plus de la moitié est périmée. Ces vaccins avaient été achetés par Kampala grâce à une aide de la Banque mondiale pour freiner la pandémie de Covid-19, qui avait fait son apparition en mars 2020. Mais ces doses sont arrivées tardivement, la plupart étaient alors quasiment périmées, explique Dr Henry Kyobe Bosa, chargé de la réponse au Covid au sein du ministère de la Santé : « Certains de ces vaccins avaient un délai de péremption très court. Cela explique en partie pourquoi ils sont périmés aujourd’hui. »

L’autre raison de jeter ces millions de doses : la demande de vaccins anti-Covid s’effondre. Et le coût pour détruire ces vaccins périmés pourrait s’élever jusqu’à 8 dollars le kilo, selon l’Organisation mondiale de la santé. « La pandémie a reculé, la perception du risque a baissé. Ce qui se passe ici fait écho à ce qui se passe à l’échelle mondiale : des pays font face à un trop-plein de vaccins et n’arrivent pas à convaincre leurs populations à se faire vacciner. »

En Ouganda, comme ailleurs en Afrique, le scepticisme face au vaccin anti-Covid a mis à mal les campagnes de vaccination. Sur un objectif de 32 millions de personnes vaccinées, l’État a réussi à en vacciner seulement 26 millions. Les autorités sanitaires rappellent que la destruction de vaccins contre le Covid-19 ne signifie pas pour autant la fin de la pandémie. Kampala doit encore recevoir de doses supplémentaires pour cibler les personnes vulnérables. Et pour éviter d’autres gaspillages, l’Ouganda mise sur un meilleur partage des doses avec des pays qui en ont besoin.

LIRE  Three Cameroonians prosecuted in the United States for fraud of more than one and a half billion FCFA

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment