Accueil » Cameroun » Cameroun-Rentrée scolaire 2023-2024 : la Conac sensibilise contre la corruption dans les écoles

Cameroun-Rentrée scolaire 2023-2024 : la Conac sensibilise contre la corruption dans les écoles

by Theophile
le révérend docteur Dieudonné Massi Gams

Elle consiste à lutter entre autres contre l’achat des places, la falsification des documents.

A la veille de la rentrée scolaire le 4 septembre prochain, la Commission nationale anticorruption (Conac) est à nouveau sur le terrain. Elle a lancé le 21 août une campagne de sensibilisation contre la corruption en milieu scolaire. A travers cette campagne, « la Conac vise à sensibiliser les différents acteurs impliqués dans les opérations relatives à la rentrée scolaire sur la nécessité d’écarter toute pratique de corruption du secteur éducatif en général, et particulièrement de la rentrée scolaire et d’adopter l’intégrité comme valeur cardinale », explique son président, Dieudonné Massi Gams.

Pour cette édition, la campagne se déroule en deux phases. Une première phase de sensibilisation qui court jusqu’au 25 août prochain. Pendant cette phase, la Conac ambitionne porter son message dans au moins 1 500 établissements scolaires, soit 150 par région, selon son président. L’organisme prévoit également la distribution et l’affichage d’au moins 6 000 affiches dans les écoles et les services déconcentrés du secteur éducatif. Cette phase sera suivie d’une phase répressive qui démarre le 4 septembre, jour de rentrée scolaire.Pendant deux semaines (jusqu’au 17 septembre), des équipes de la Conac seront mobilisés pour effectuer des descentes inopinées sur le terrain à l’effet de vérifier et réprimer les dénonciations reçues, apprend-on.

L’achat des places et la falsification des documents tels que le bulletin de notes sont des pratiques courantes dans des établissements. Des actes contraires aux valeurs d’éthique et d’intégrité promues à l’école. Pour lutter contre ces fléaux la Conac a lancé depuis 2015 une campagne nationale avec une place accordée aux dénonciations d’arnaques subies par les usagers à travers les canaux de communication.

LIRE  Corruption: légère baisse au Cameroun en 2021

Si des avancées sont enregistrées, certaines pratiques persistent. Pour Dieudonné Massi Gams, président de la Conac, la corruption contribue à affaiblir notre système éducatif. Il appelle donc la communauté éducative (parents, enseignants, élèves…) à faire preuve de responsabilité et de probité.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment