Accueil » Cameroun: à Mbalmayo,la Camwater alerte sur un vol « massif de compteurs »

Cameroun: à Mbalmayo,la Camwater alerte sur un vol « massif de compteurs »

by Theophile
Siège Camwater

L’information est rendue publique par la délégation régionale pour le Centre de la Cameroon Water Utilities (Camwater) qui déplore les impacts du phénomène sur la consommation des populations locales.

Dans un communiqué de presse en date du 27 juillet 2022, la délégation régionale du Centre de la Camwater, le concessionnaire public de l’eau potable (production et commercialisation) au Cameroun, a annoncé avoir été victime de « vols massifs de compteurs d’eau dans la ville de Mbalmoyo, le chef-lieu du département du Nyong-et-So’o ». Selon Camwater, « le phénomène est le fait d’individus mal intentionnés ». De l’avis des victimes, il n’est pas n’exclu que « les personnes qui volent nos compteurs vont les revendre à ceux qui fabriquent les marmites et autres ustensiles de cuisine ».

En effet La Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater), délégation régionale du Centre, déplore le fait que « des individus malintentionnés procèdent, depuis quelques semaines, au vol massif de compteurs d’eau dans la ville de Mbalmayo ». Dans cette petite ville située à une vingtaine de kilomètres au sud de Yaoundé, « le phénomène prend de l’ampleur, occasionnant ainsi des pertes pour l’entreprise et des préjudices multiformes à ses abonnés », regrette la Camwater.

D’après un responsable de cette entreprise , 12 plaintes pour vol de compteurs ont déjà été enregistrées dans les quartiers Mbokulu, Centre, carrefour caramel, et Nina. Le phénomène a par ailleurs commencé au mois d’avril 2022.

Emmanuel Atangana, le responsable de la communication de cette entreprise publique chargée de la production et de la commercialisation de l’eau potable dans le pays, le phénomène de vol de compteur n’est à exclusif à la ville de Mbalmayo. « Le phénomène est général. Yaoundé avait enregistré le vol de plus 800 compteurs entre janvier et avril 2019, une centaine récemment à Maroua. À Douala, c’est presque quotidien », révèle-t-il.

LIRE  Nigeria : des hommes armés prennent d’assaut une prison et libèrent 240 détenus

En réaction à tous ces rapts de compteurs d’eau, Camwater indique que « des enquêtes sont ouvertes dans les services spécialisés pour retrouver ces malfrats ».

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment