Accueil » Santé » Yaoundé : la Communauté urbaine revendique le retrait de 800 malades mentaux des rues depuis 2021

Yaoundé : la Communauté urbaine revendique le retrait de 800 malades mentaux des rues depuis 2021

by Theophile
malades mentaux des rues

La Communauté urbaine de Yaoundé a annoncé que plus de 800 personnes souffrant de troubles mentaux errants ont été retirées des rues de la capitale depuis le début de l’année 2021. Cette initiative concertée avec le ministère de la Santé publique a permis de récupérer et de traiter efficacement 165 malades mentaux entre janvier et avril 2024.

En 2021, la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY) a lancé une campagne de ramassage des malades mentaux errants présents dans la capitale, en collaboration avec le ministère de la Santé publique (Minsanté). À ce jour, plus de 800 personnes errantes atteintes de troubles mentaux « ont été sauvées des rues » de Yaoundé, indique la municipalité. Ces chiffres ont été révélés au cours de la première réunion annuelle du comité de pilotage de ce projet, présidée le 15 avril dernier par Luc Messi Atangana, le maire de la ville.

Selon ledit comité, rien qu’entre janvier et avril 2024, 165 personnes (115 hommes et 50 femmes) ont été récupérées et transférées à l’hôpital Jamot pour y recevoir des soins appropriés. La municipalité précise que certains de ces malades viennent d’autres régions autres que celle du Centre, dont Yaoundé est le chef-lieu, et se sont retrouvés d’une manière ou d’une autre dans la capitale. Certains de ces patients, principalement atteints de schizophrénie et de troubles liés à la consommation de drogue, après avoir reçu des soins spécialisés au “Village de l’amour”, 108 patients ont pu être réinsérés dans la société avec succès.

La campagne “Zéro malade mental dans les rues de Yaoundé” poursuit son objectif de réintégrer les personnes souffrant de troubles mentaux dans leurs familles, assurant un suivi continu pour éviter les rechutes. En effet,  les malades stabilisés ou guéris qui retournent en famille continuent d’être suivis à domicile pour s’assurer qu’il n’y a pas eu de rechute ou pour une prise en charge si tel est le cas. Depuis son lancement il y a près de 3 ans, le projet a pris en charge 819 personnes, « dont 693 ont été libérées avec succès et réintégrées dans la société », affirme la CUY.

LIRE  Cameroun: Plus de 230 000 candidats à l’épreuve du Concours d’entrée en 6e

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment