Accueil » Finance » Projet de loi de finances pour l’année 2024: Le budget de 5 milliards de FCFA accordé au ministère de la Communication

Projet de loi de finances pour l’année 2024: Le budget de 5 milliards de FCFA accordé au ministère de la Communication

by Theophile
René Emmanuel Sadi, Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement

Le gouvernement camerounais a récemment présenté le projet de loi de finances de la République pour l’année 2024 au Parlement, mettant en lumière une augmentation significative des budgets alloués à certains ministères clés.

Alors que le budget global connaît une légère hausse de 0,2%, plusieurs départements ministériels devraient bénéficier d’une enveloppe financière plus importante pour faire face à des défis spécifiques. Pont de plus près les ministères qui verront une augmentation d’au moins 10% de leur budget en 2024.

Le budget alloué au ministère de la Communication du Cameroun pour l’année 2024 suscite une vive controverse. Le ministre en charge, René Emmanuel Sadi, a reçu une enveloppe budgétaire substantielle de 5,8 milliards de FCFA. Cette allocation budgétaire a provoqué la colère des acteurs du secteur privé des médias, qui traversent une période difficile. La presse privée estime être lésé dans cette enveloppe budgétaire qui semble tournée vers d’autres priorités. Cependant, l’aide à la presse accordée par le Mincom aux médias privés n’est en réalité qu’une infime portion de ce budget, une portion notable étant réservée pour célébrer le cinquantenaire du bilinguisme dans le pays. Ces derniers, doivent se battre pour leur survie économique face à la diminution des rentes publicitaires, la concurrence en ligne et la réduction drastique des revenus publicitaires.

Un utilisateur de Twitter exprime son mécontentement : « près de 6 milliards de nos impôts pour des festivités alors que les médias privés sont asphyxiés par les charges ! » . Ce sentiment est partagé par les professionnels du secteur qui souhaiteraient bénéficier d’une partie de ce budget pour rester à flot.

LIRE  Cameroun-Yaoundé 3e : recensement des enfants sans acte de naissance

Le top 10 des ministères qui ont eu une hausse de budget au Cameroun

1. Ministère des Travaux publics (Mintp)

Le Ministère des Travaux Publics, dirigé par Emmanuel Nganou Djoumessi, occupe la première place avec une enveloppe de 569,1 milliards de Fcfa, enregistrant une hausse significative de 82,6 milliards de Fcfa. Cette augmentation substantielle vise à relever les défis liés à l’amélioration du réseau routier, une préoccupation majeure pour le développement infrastructurel du pays.

2. Ministère des Enseignements secondaires (Minesec)

Sous la direction de Pauline Nalova Lyonga, le Minesec bénéficiera d’un budget de 539,2 milliards de Fcfa, une augmentation notable de 61,4 milliards de Fcfa. Cette augmentation importante est destinée à résoudre les revendications des enseignants, soulignant l’importance accordée au secteur éducatif dans les priorités nationales.

3. Ministère du Développement et de l’Aménagement du Territoire (Minddevel)

Avec un budget passant de 50,2 milliards à 100,5 milliards de Fcfa, le Minddevel enregistre l’une des plus fortes progressions budgétaires, avec une augmentation de 50,3 milliards de Fcfa. Le ministère vise à renforcer l’autonomie administrative et financière des collectivités territoriales décentralisées (CTD) pour promouvoir le développement local.

4. Ministère de la Défense

Le Ministère de la Défense, dirigé par Joseph Beti Assomo, se voit allouer un budget de 324,3 milliards de Fcfa, une augmentation de 39,2 milliards de Fcfa. Les défis majeurs comprennent la garantie des conditions de sécurité et de paix, contribuant ainsi au développement socioéconomique du Cameroun.

5. Ministère de l’Eau et de l’Énergie

Avec un budget de 317,7 milliards de Fcfa, en hausse de 35,7 milliards de Fcfa, le Ministère de l’Eau et de l’Énergie s’engage à améliorer l’accès à l’eau potable et à l’énergie, deux aspects cruciaux du bien-être de la population.

LIRE  Cameroun-Camwater : près de 1 000 compteurs d’eau volés à Yaoundé

6. Ministère de l’Habitat et du développement urbain

Le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain connaît une augmentation significative de son budget, passant de 113,5 milliards à 148,4 milliards de Fcfa, soit une progression de 34,9 milliards de Fcfa. Cela reflète l’engagement envers l’aménagement urbain et la résolution de la question des logements sociaux.

7. Ministère de l’Éducation de base

Avec un budget de 289,6 milliards de Fcfa, le Ministère de l’Éducation de Base, dirigé par Laurent Serge Etoundi Ngoa, connaît une augmentation de 28,4 milliards de Fcfa. Les objectifs incluent le recrutement de nouveaux instituteurs et le soutien à l’éducation de base.

8. Ministère de la Santé publique

Le Ministère de la Santé Publique se voit attribuer un budget de 255,2 milliards de Fcfa, en hausse de 26,5 milliards de Fcfa. Les priorités comprennent la réduction du taux de mortalité maternelle et l’amélioration des services de santé pour assurer un accès équitable et de qualité.

9. Ministère des Affaires sociales

Le budget du Ministère des Affaires Sociales connaît une augmentation significative, passant de 7 milliards à 20 milliards de Fcfa, soit une progression de 13 milliards de Fcfa. Cela souligne l’engagement envers les programmes sociaux et l’amélioration du bien-être social.

10. Ministère des Transports

Avec un budget de 97,4 milliards de Fcfa, en hausse de près de 10 milliards de Fcfa, le Ministère des Transports se concentre sur l’amélioration de l’offre dans tous les secteurs de transport, y compris terrestre, maritime, aérien et ferroviaire. Il est crucial de noter que le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (Minader) est le seul à voir son budget diminuer, passant de 115,9 milliards de Fcfa à 113,1 milliards de Fcfa.

LIRE  Ernest Obama finally appeared in court on Tuesday morning

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment