Accueil » Finance » Chaque étudiant africain en France devra désormais déposer une caution de 6.6 millions de FCFA

Chaque étudiant africain en France devra désormais déposer une caution de 6.6 millions de FCFA

by Theophile
Emmanuel Macron

Il s’agit de l’une des exigences de la nouvelle loi sur l’immigration votée en France.

camerounactuonline apprend que désormais, chaque étudiant africain devra déposer une caution de 10.000 euros (6.6 millions FCFA) pour sa demande de visa à l’ambassade pour la France. En effet, c’est l’un des points de la nouvelle loi immigration. Cette somme selon nos informations sera remise à l’étudiant, lorsqu’il aura quitté la France à la fin de ses études. Ainsi, cette nouvelle loi sur l’immigration votée en France prévoit une caution à payer par les Africains avant de faire des études dans le pays.

« Les députés français ont voté un texte sur l’immigration dans le pays. Ce texte prévoit le versement d’une caution par les étudiants lors de la demande de visa à l’ambassade. Selon le site Le Parisien, une somme d’environ 10.000 euros a été évoquée à l’Assemblée nationale. Toujours selon la même source, la caution pourrait être fixée à 10 ou 20 euros. Rien n’est encore décidé. Ce qui est sûr, c’est que l’étudiant récupèrera cette somme lorsqu’il aura quitté la France à la fin de ses études. Le système fonctionne comme celui d’un bail d’habitation. En effet, un locataire paie une caution avant de prendre un local. A la fin de son séjour dans le local, il peut récupérer ses fonds », note le site yop.

Macron a manipulé le Parti de Marine Lepen et Les Républicains pour faire voter sa loi, il a avait déjà prévu faire annuler toutes leurs exigences au Conseil Constitutionnel

Cette loi en question fait l’objet de plusieurs critiques. Emmanuel Macron le président français soutient que cette loi était une très mauvaise idée. Ce dernier vient de saisir la Cour constitutionnel pour le besoin de la cause.

LIRE  Emmanuel Macron annonce la gratuité dès 2023 des préservatifs masculins en pharmacie pour les jeunes de 18 à 25 ans.

« Emmanuel Macron a déjà saisi le Conseil Constitutionnel (hier) pour faire annuler cette loi parce qu’elle ferait chuter l’attractivité de la France, tous les étudiants talentueux iraient vers d’autres destinations et la France serait perdante, c’était le deal entre Macron et l’aile gauche de son gouvernement, la preuve : la ministre de l’enseignement supérieur a déposé sa démission qui a été refusée, le président s’est engagé à faire retirer de la loi immigration toutes les lois anti constitutionnelles. Sinon, il faudra changer la constitution française : pour que cette loi soit validée au Conseil Constitutionnel. Macron a manipulé le Parti de Marine Lepen et Les Républicains pour faire voter sa loi, il a avait déjà prévu faire annuler toutes leurs exigences au Conseil Constitutionnel », analyse Joe Berty.

Actucameroun

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment