Accueil » Sécurité » Cameroun – Crash de Bibey : les corps seront restitués aux familles le 23 novembre prochain, six mois après le drame

Cameroun – Crash de Bibey : les corps seront restitués aux familles le 23 novembre prochain, six mois après le drame

by Theophile
Crash d'avion au Cameroun

Le ministre des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibehe va présider une cérémonie y relative le mercredi 23 novembre 2022 à la morgue de l’hôpital central de Yaoundé.

Six mois après le crash de l’aéronef Cameroon Oil Transportation Company S.A. (COTCO), les victimes seront restitués à leurs familles. L’annonce a été faite le 21 novembre par le ministre des Transports. Jean Ernest Ngalle Bibehe procèdera à cette restitution le 23 novembre à la morgue de l’hôpital central de Yaoundé.

« Sur très haut accord du Chef de l’Etat, le ministre des Transports présidera la cérémonie de restitution des dépouilles de l’accident de l’aéronef de la compagnie Caverton Aviation Cameroon (CAC) du 11 mai 2022 aux familles des victimes, le mercredi 23 novembre 2022 à 10 heures, à la morgue de l’hôpital central de Yaoundé », peut-on lire dans le communiqué signé de Jean Ernest Ngalle Bibehe, le patron du maroquin des Transports.

Le membre du gouvernement indique par ailleurs que cette opération fait suite à l’aboutissement du processus d’identification médico-légale des victimes. Il faut également rappeler que la procédure a été également retardée par la problématique autour des indemnisations des ayant-droits des victimes.

Ceci intervient six mois après le drame. Le 11 mai, les services de la circulation aérienne ont « perdu le contact radio avec l’aéronef » de la Cotco peu après son décollage, puis l’appareil a « finalement été localisé dans la forêt » non loin de Nanga Eboko, chef-lieu du département de la Haute-Sanaga. Selon les informations officielles, l’appareil avait décollé de l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen pour la station de pompage n° 2 à Dompta dans le Nord, à 12 h 44 heure locale. Il transportait 9 passagers de nationalité camerounaise (employés de Cotco et sous-traitants de la société) et 2 membres d’équipage d’origine nigériane

Tous ont péri dans l’accident. Depuis, le travail des enquêteurs n’a pas été simple, en raison de la qualité des corps dont la plupart ont été calcinés et de la putréfaction « qui a rendu les choses difficiles », déclarait le Mintransports le 28 août dernier sur la télévision nationale. Ce dernier promettait alors que les corps seraient rendus aux familles avant la fin de l’année en cours. Parallèlement, les enquêtes se poursuivent pour déterminer les causes du drame. La piste du problème mécanique ayant été écartée, les enquêteurs se penchent sur l’erreur humaine et les causes d’ordre météorologique pour expliquer le crash.

LIRE  Cameroon: CPDM Senator Regina Mundi released after a month of captivity

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment