Accueil » Opinion » Marlène Emvoutou : « quelqu’un qui prend un crédit de 4 milliards pour préparer le mondial doit éviter un problème qui va lui coûter 10 milliards pour ignorance »

Marlène Emvoutou : « quelqu’un qui prend un crédit de 4 milliards pour préparer le mondial doit éviter un problème qui va lui coûter 10 milliards pour ignorance »

by Theophile
Marlène Emvoutou

La spécialiste des questions de Marketing souligne par ailleurs que les maillots One All Sports devraient normalement être interdits à la commercialisation dans notre pays.

Dans un document du ministère des Finances qui a fuité sur les réseaux sociaux, l’on découvre que la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) demande un prêt de 4 milliards à l’Etat du Cameroun pour la Coupe du monde Qatar 2022.

Quelques jours après cette nouvelle, le Tribunal judiciaire de Paris a demandé à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) de poursuivre son contrat avec l’équipementier Le Coq Sportif.

Pardon dites à Edimo design de me donner les maillots one, j’irai les offrir dans les prisons

Malgré cette sentence du Tribunal judiciaire de Paris, la Fecafoot a procédé hier à la mise en vente des maillots des Lions Indomptables made in One All Sports.  Une action qui à la longue peut coûter cher à la Fecafoot, se désole la spécialiste des questions marketing Marlène Emvoutou. Elle a dit son ras-le-bol dans une sortie laconique sur son compte Facebook.

« Quelqu’un qui prend un crédit de 4 milliards pour préparer le mondial doit éviter un problème qui va lui coûter 10 milliards pour ignorance. C’est celui qui te finance qui décide. Et celui-là connaît le droit », a-t-elle écrit informant au passage que les maillots de One All Sports seront bientôt interdits à la vente. « Pardon dites à Edimo design de me donner les maillots one, j’irai les offrir dans les prisons. Car ils vont être interdits à la commercialisation », poste-t-elle.

LIRE  Election présidentielle en France : Joe Biden félicite Macron

Actucameroun

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment