Accueil » Éducation » Le Japon annonce un don de 90 millions FCFA pour financer l’éducation des enfants vulnérables au Cameroun

Le Japon annonce un don de 90 millions FCFA pour financer l’éducation des enfants vulnérables au Cameroun

by Theophile
Le Japon annonce un don de 90 millions FCFA pour financer l’éducation des enfants vulnérables au Cameroun

Le financement est ainsi accordé au « Projet d’Extension de l’Ecole Primaire et Maternelle Bilingue Inclusive Louis Braille à Yaoundé » et le « Projet de Construction de Salles de Classes et Latrines à l’Ecole Primaire Bilingue Catholique Sainte Marie de Bankim ».

La cérémonie de signature des contrats s’est tenue à Yaoundé le 17 janvier 2024, à la résidence officielle de l’Ambassade du Japon au Cameroun, sous la houlette du Chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade du Japon, M. IKEDA Kiyohiko. La cérémonie s’est déroulée en présence de la représentante du Ministre de l’Education de Base, Dr. MINFOUMOU OLO Louise épse EDOU, du représentant de Madame le Ministre des Affaires Sociales, M. Rodolphe SOH et du représentant du Nonce Apostolique Mgr. Vincenzo MARINELLI.

Dans le cadre de son programme de financement aux petits projets locaux de l’ambassade du Japon au Cameroun, le gouvernement nippon annonce avoir mobilisé près de 90 millions de FCFA pour la construction et l’équipement de salles de classe dans deux écoles primaires au Cameroun. Ces ressources serviront à financer Le Projet d’extension de l’école primaire et maternelle bilingue inclusive Louis Braille à Yaoundé dans la région du Centre, et le Projet de construction de salles de classe et latrines à l’école primaire bilingue catholique Sainte Marie de Bankim, dans l’Adamaoua. « Ces projets permettront d’une part, d’accroître l’offre d’infrastructures scolaires dans le système éducatif camerounais et d’autre part, de contribuer à faciliter l’accès équitable et inclusif de tous les élèves, y compris ceux en situation de handicap, à une éducation de base qualitative au Cameroun », indique l’ambassade du Japon, dans un communiqué.

LIRE  Cameroun: Renouvellement des organes de base du RDPC: Duel entre Célestine Ketcha Courtes et Éric Niat

« Cette aide du Japon vise à renforcer les politiques publiques mises en œuvre par le Gouvernement camerounais par le biais du Ministère de l’Education de Base et le Ministère des Affaires sociales en vue d’assurer une scolarisation de qualité pour tous les élèves en tenant compte de leurs singularités et de leurs besoins éducatifs et pédagogiques particuliers », renseigne l’ambassade du Japon au Cameroun.

Le premier projet, porté par le Club des jeunes aveugles réhabilités du Cameroun (Cjarc), bénéficiera d’un soutien financier de 44 millions de FCFA. Ce financement, apprend-on, vise la construction d’un bâtiment R + 2 composé de quatre salles de classe, de six toilettes et d’une rampe pour les personnes en situation de handicap. « Ce projet va permettre d’offrir un environnement sûr pour ces élèves afin de réaliser leur plein potentiel », a déclaré Coco Bertin, directeur général du Cjarc. Selon ce dernier, outre les déficients visuels, l’école reçoit également des déficients auditifs, des déficients moteurs et des autistes.

Le second projet, porté par le Comité diocésain de développement des activités sociales et Caritas du diocèse de Ngaoundéré (Codas-Caritas), bénéficiera quant à lui d’une enveloppe de 46 millions de FCFA. Il consiste en la construction de six salles de classe et de latrines à l’école primaire bilingue catholique Sainte Marie de Bankim en vue de renforcer l’offre éducative, notamment dans le sous-système anglophone. L’objectif est de donner un cadre d’éducation sûr et sécurisé aux enfants des familles déplacées qui ont fui le conflit en cours dans la région du Nord-Ouest et les exactions de Boko Haram au Nigeria voisin.

LIRE  Lutte contre l’insécurité à Yaoundé : les taxis aux vitres teintées interdits de circulation

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment