Accueil » Finance » La ménagère de l’entreprise de Franck Biya arrêtée pour vol de 20 000 000 FCFA

La ménagère de l’entreprise de Franck Biya arrêtée pour vol de 20 000 000 FCFA

by Theophile
Franck Biya

Les faits ont eu lieu le 14 décembre 2023, la ménagère en question est en détention à la prison centrale de Kondengui depuis le mercredi 3 janvier 2024.

Brendaline Bih, ménagère au service du directeur Christian Mataga depuis 14 ans, a été emprisonnée le 3 janvier 2024 à Kondengui. Elle est accusée d’avoir volé 20 000 000 FCFA en complicité avec le cuisinier Michel Mbem, actuellement en fuite. « Au cœur de l’affaire, une histoire de vol d’une importance somme d’argent au domicile de Christian Mataga, Directeur de la société forestière de Franck Biya, fils aîné de Paul Biya. La ménagère Bih Brendaline en première est soupçonnée par son patron et l’épouse de ce dernier d’avoir dérobé plus de 20 000 000 FCFA dissimulés dans une cachette dans leur chambre, en complicité avec le cuisinier Mbem Looga Michel en fuite », soutient sur la question Paul Chouta, lanceur d’alerte.

En effet, Selon les informations obtenues par camerounactuonline.com, les faits se passent le 14 décembre 2022 au domicile du couple Mataga, dans un quartier chic de Yaoundé. Ce jour-là, profitant que Brendaline Bih prenne sa douche, le cuisinier Michel Mbem s’infiltre discrètement dans la chambre de ses employeurs. À l’aide d’un marteau, il brise le meuble où est cachée une importante somme d’argent liquide. Puis, avec calme, il aurait rempli un sac de bâtons de manioc pour camoufler les liasses de billets. Une astuce qui lui permet de duper le gardien, à qui elle explique devoir apporter de la nourriture à sa mère malade.

LIRE  Cameroun: Diouf a manqué un nouveau penalty contre Alioum Boukar pendant la visite des infrastructures de la CAN 2021 à Douala.

Quelques minutes plus tard, alors que Michel Mbem est déjà loin avec son butin, Brendaline Bih sort de sa douche et remarque des traces d’effraction. Elle prévient aussitôt son employeur Christian Mataga du vol dont il a été victime. Mais rapidement, les doutes se portent sur elle. Selon son avocat, elle aurait subi des pressions et même de la torture de la part de M. Mataga pour obtenir des aveux.

Le 26 décembre, le commissariat central Nº1 de Yaoundé lance un avis de recherche contre Mbem Looga Michel jusqu’ici en cavale.  « Contre toute attente, la ménagère Bih Brendaline a été surprise de se voir placer sous mandat de détention provisoire à la prison centrale de Kondengui hier 3 janvier 2024 par la juge d’instruction Aba’a Aba’a Pétroline Alice épouse Avuna pour les motifs de « vol aggravé en coaction ». Décontenancée, la famille de cette pauvre ménagère ne sait plus à quel saint se vouer », déplore Paul Chouta.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment