Accueil » Cameroun » Douala-Fait divers : il croise à l’auberge sa fille recalée pour la 3e fois au Bac

Douala-Fait divers : il croise à l’auberge sa fille recalée pour la 3e fois au Bac

by Theophile
Ville de Douala

Marcus S., 56 ans, est tombé sur Loveline, sa gamine de 22 ans, en compagnie d’un homme d’âge mûr jeudi dans une auberge à Douala.

Marcus S., 56 ans, cuisinier de bateau, était en galante compagnie jeudi dernier dans une auberge sise au lieudit Carrefour Anatole (arrondissement de Douala II), pour une activité dont la nature n’échappera à personne. Ce qu’il ignore au moment d’engager les hostilités, c’est que sa fille, Loveline, 22 ans, l’a précédé en la matière, dans le même établissement.

Et si elle a commencé avant, elle finira visiblement après lui. Parce que c’est pendant que Marcus prend une « séparante » avec sa compagne au bar que sa fille sort du couloir à chambres, en compagnie d’un homme que Marcus estimera plus tard de la même tranche d’âge que lui.

Ayant reconnu sa fille, Marcus se rue sur le couple. Loveline, tétanisée, n’émet pas un son. Son père demande à l’autre homme qui est la jeune fille pour lui. L’inconnu répond : « C’est ma copine ». Ce qui lui vaut un coup de poing. Cet autre « père » à terre, Marcus revient à sa fille, la saisit, la houspille et vocifère : « C’est le bac ici ?! ».

Les témoins de la scène apprennent alors que cette année, Loveline a raté son bac pour la troisième fois d’affilée. Le vigile de l’établissement essaiera de maîtriser, non sans difficultés, le père en colère. Surtout que ce dernier a recommencé à menacer l’amant de sa fille, lui exigeant le remboursement des trois dernières années de scolarité de celle-ci…

LIRE  Cameroun:Le port de Douala recrute 6 pilotes

Une patrouille des Esir ainsi que la brigade de gendarmerie de New Bell vont être saisies. Aux dernières nouvelles, Marcus S. a dit qu’il ne voulait plus voir sa fille chez lui. Elle est depuis lors à New Deido, chez une tante paternelle.

Cameroon Tribune

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment