Accueil » Cameroun » Cameroun : La revue de la presse du lundi 5 juin 2023

Cameroun : La revue de la presse du lundi 5 juin 2023

by Theophile
La revue de presse camerounaise du lundi 5 juin 2023

Très chers abonnés de la revue de la presse bonjour et bienvenus à cette édition de la revue de presse. C’est un plaisir de vous savoir nombreux sur votre site camerounactuonline.com, dans le cadre de la Revue de quelques-unes telles que traitées par certains journaux parus en kiosque et en ligne ce 5 juin 2023 au Cameroun.

La fusion Ecam-Gicam continue d’alimenter la presse ce matin au Cameroun. Le bihebdomadaire L’Indépendant nous renseigne en sa grande Une ce matin que le projet de fusion les deux mouvements patronaux du Cameroun, n’en finit pas de faire des vagues. « Face à une montée d’adrénaline instrumentalisée par voie de presse autour d’une fusion-absorption, la mise au point de Célestin Tawamba aux adhérents le 30 mai dernier recentre le débat », indique le journal qui donne les détails en sa page 3.

Financement des projets à fort potentiel. Selon le journal MEYONMESSA HEBDO, Paul Biya est sur la route de la soie. Le projet phare du président chinois Xi Jinping constitue une niche d’opportunités pour l’économie camerounaise. À travers cette initiative la Silk Road investment fund, un fonds d’investissement chinois, apporte 18 000 milliards de FCFA au gouvernement camerounais ; suffisant pour permettre à la stratégie nationale de développement pour la décennie 2020-2030 (SND30) de prendre sa vitesse de croisière.

Le quotidien EcoNews lui, parle de l’exécution du budget d’investissement public 2022, dont la performance des projets s’améliore. Selon le journal en kiosque, le comité national de suivi de l’exécution physico-financière de l’investissement public qui s’est réuni vendredi dernier à Yaoundé a constaté qu’au terme de l’exercice 2022, les projets relevant des ressources transférés ont eu les meilleures performances avec 69,2 % de projets achevés.

LIRE  CAMEROUN : Revue de la Presse du jeudi 20 avril 2023

Management, le PAD de plus en plus performant. D’après le Tri-hebdomadaire REPÈRES, les résultats opérationnels et économiques viennent d’être passés au crible par le Conseil d’administration. C’est au cours de la 109e, 110e, 111e et 112e sessions tenues la semaine dernière. De ces conclusions, il en ressort que le PAD s’en sort plutôt bien au cours de l’exercice clos au 31 décembre 2022, et confirme être parmi les entreprises à fort potentiel. Malgré le triple choc qui a frappé le monde entier avec une inflation plus forte, des flambées de Covid-19 en Chine et la crise Russo-ukrainienne ayant perturbé les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Le Port autonome de Douala cogne à la porte des entreprises de première catégorie. Bien que classé dans la catégorie inférieure, écrit pour sa part La Voix du Centre, le PAD réalise depuis pratiquement 2021 un chiffre d’affaires de plus de 100 milliards de FCFA. Assez pour accéder au niveau le plus élevé de la classification des entreprises publiques.

L’Économie business summit, ce qu’il faut retenir de la première édition. L’événement organisé le 1er juin 2023 à Yaoundé par l’Économie Média Group avait pour thème : « Opportunités d’investissement à l’ère du numérique ». Des précisions dans le numéro du quotidien de L’ÉCONOMIE de ce jour.

Grève dans les hôpitaux publics. Qui en veut au Dr Manaouda Malachie ? S’interroge le Bihebdomadaire LE TÉMOIN. Alors que les hôpitaux publics connaissent une série de mouvements d’humeur menés par les personnels infirmiers et qu’un doigt accusateur semble être pointé sur le Dr Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique, le Bihebdomadaire LE TÉMOIN, après avoir fait le tour de la question conclut qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une cabale malsaine organisée par les cabinets noirs pour ternir l’image du patron de la santé.

LIRE  CANAL PRESSE du 16/07/2023

Le journal Infos Majeures, parle des dernières résolutions du Conseil national de la Communication, le gendarme des médias au Cameroun. « Tribalisme et discours haineux : Carotte politique chicote judiciaire », titre le journal qui estime que le phénomène prend des proportions inquiétantes au Cameroun. « D’une part les acteurs politiques qui s’en servent et d’autre part, le gouvernement menace en brandissant la loi », lit-on.

Alimentation en eau potable à Yaoundé. Le Minee Gaston Eloundou Essomba inonde la capitale politique de 300 000 M3 d’eau supplémentaires. Le paepys (projet alimentaire en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs) à partir de la Sanaga lancé en 2017 par le ministre de l’eau et de l’énergie et la Camwater tutelle technique, financé par prêt d’Eximbank en Chine à hauteur de 399 milliards de FCFA viendra solutionner de façon durable le déficit d’approvisionnement en eau dans la capitale politique camerounaise. Ce projet futuriste du chef de l’État produira dès sa mise en service près de 300 000 M3 au plus 400 000 M3 d’eau par jour. Révèle le journal FLÈCHE D’AFRIQUE.

Palais de l’unité, tapis rouge pour cinq diplomates. C’est l’information qui barre la Une du quotidien national CAMEROON TRIBUNE. Selon le journal de Marie Claire Nnana, les ambassadeurs désignés de la Guinée-Équatoriale, de la République de Corée, du Royaume de Belgique, de la Tunisie, et de la Türkiye, ont présenté leurs lettres de créance vendredi dernier au président de la République Paul Biya.

Ce sera tout pour cette autre sortie de la semaine dans le cadre de la Revue de la presse. Retrouvons-nous encore demain dans le cadre de ce même exercice.

LIRE  Cameroun-Ngondo 2021 : Un mort dans les eaux du Wouri

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment