Accueil » Cameroun » Aviation civile : une mission d’audit de sûreté de l’OACI annoncée en octobre prochain au Cameroun

Aviation civile : une mission d’audit de sûreté de l’OACI annoncée en octobre prochain au Cameroun

by Theophile
AEROPORT INTERNATIONAL DE DOUALA

Elle se rendra sur les aéroports internationaux de Yaoundé-Nsimalen et de Douala pour vérifier la mise en œuvre effective des normes et pratiques recommandées en matière de sûreté.

Une mission d’audit de sûreté de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est annoncée en octobre prochain dans le pays. « Cet audit viendra évaluer le système de sûreté mis en place, c’est à dire la capacité de supervision des activités de sûreté et le niveau de conformité aux normes de notre pays, ainsi que les pratiques recommandées », explique l’Autorité aéronautique civile du Cameroun (CCAA, sigle en anglais). Au cours de cette mission, les experts de l’OACI se rendront notamment sur les aéroports internationaux de Yaoundé-Nsimalen et de Douala pour vérifier la mise en œuvre effective des normes et pratiques recommandées en matière de sûreté.

Au terme de cet audit, le Cameroun espère réaliser un meilleur résultat, le score attendu par l’OACI étant de 80% de mise en œuvre des éléments cruciaux du système national de supervision de la sûreté du pays. Lors du précédent audit en 2018, le pays avait obtenu un score de 70,96%. Des « résultats satisfaisants » supérieurs à la moyenne mondiale évaluée à 65%, se réjouissaient à l’époque les pouvoirs publics. Paule Assoumou Koki, la directrice générale de la CCAA, affirme qu’il y a une grande amélioration dans le système de sûreté grâce aux mesures « très strictes » mises en place aux aéroports.

« Nous avons des mesures relativement aux contrôles d’accès. On n’accède pas à l’aéroport comme on veut, quand on veut, comme dans un supermarché. C’est pourquoi c’est difficile d’accéder à certaines zones. Ces mesures ont été étroitement renforcées. Nous avons des mesures comme l’inspection filtrage des passagers et de leurs bagages. Et là encore, les voyageurs savent que nous vérifions de façon attentive tout ce qui peut entrer pour éviter qu’un objet dangereux ne se retrouve dans un avion », a-t-elle déclaré à la télévision nationale, à l’issue de la première session du Comité national de sûreté de l’Aviation civile (CNS) pour l’année 2023 tenue ce mercredi 6 septembre. Njoya Zakariou, le ministre délégué auprès du ministre des Transports qui présidait les travaux, a invité les acteurs en charge de la mise en œuvre de la sûreté de l’Aviation civile à appliquer avec efficacité les mesures prescrites et à finaliser les travaux préparatoires du prochain audit de l’OACI.

LIRE  Cameroun - Droit de Réponse du Dimanche 24 Décembre 2023 - Équinoxe Tv

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment