Accueil » Sécurité » Extrême-Nord : près de 30 hectares de sorgho ravagés par des éléphants

Extrême-Nord : près de 30 hectares de sorgho ravagés par des éléphants

by Theophile
Un troupeau d'éléphants

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) au Cameroun rapporte que près d’un million de personnes sont confrontées à insécurité alimentaire aiguë dans le département du Mayo-Kani, région de l’Extrême-Nord.

OCHA Cameroun précise que cette situation est en grande partie due à des pachydermes. Ils ont dévasté plus de 30 hectares de cultures en provoquant de grandes pertes agricoles. Conséquence : les greniers de nombreuses familles ne pourront pas à nouveau être approvisionnés. Ce qui va, sans aucun doute, allonger grandement la période de soudure dans le Mayo-Kani (Kaélé). En réponse, les partenaires humanitaires fournissent un soutien en nature en espèces et en moyens de subsistance, comme le fait savoir OCHA Cameroun.

Le sorgho est une culture indispensable pour les populations de la région de l’Extrême-Nord. Il est à la base de l’alimentation des habitants et sert également dans les échanges commerciaux. D’où l’irritation des populations rapportées par le président de la commission d’évaluation des dégâts, le sous-préfet de Moulvoudaye.

Les destructions de champs par les éléphants sont régulières dans le septentrion et interviennent chaque année. En septembre 2023, les éléphants ont envahi les plantations de cet arrondissement. Conséquence : 15 hectares de plantations ont été détruits, selon les estimations des responsables locaux. Il s’agit en majorité de vastes parcelles de haricots et de blé détruits par une centaine de pachydermes. Il a fallu que les populations usent de méthodes traditionnelles pour éloigner ces éléphants venus du parc national de Waza dans le département du Logone et Chari.

LIRE  Cameroun-Variole du singe: 10 cas confirmés dans le Sud-Ouest

Ces animaux ont investi plus de six villages depuis le 27 Août dernier. Les habitants très remontés appellent les autorités administratives à créer des couloirs pour le passage de ces animaux.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment