Accueil » Sécurité » Le rappeur MHD condamné à 12 ans de prison pour meurtre

Le rappeur MHD condamné à 12 ans de prison pour meurtre

by Theophile
Le rappeur MHD, de son vrai nom Mohamed Sylla

Le rappeur français MHD a été condamné samedi à 12 ans de prison par la cour d’assises de Paris, où il comparaissait avec huit coaccusés pour le meurtre d’un jeune homme en 2018, dans le cadre d’un règlement de comptes entre bandes rivales.

Malgré ses affirmations constantes d’innocence, l’accusation avait requis une peine de 18 ans de réclusion criminelle à l’encontre du rappeur. Cinq de ses coaccusés, jugés conjointement pour ce meurtre, ont également été condamnés à des peines allant de 10 à 18 ans de prison. La peine maximale a été infligée à un accusé qui s’est enfui.

En revanche, trois autres hommes ont été acquittés. La cour a considéré que l’un d’entre eux, Wissem E., n’était pas présent sur les lieux au moment du crime. Quant aux deux autres, Saber B. et Moussa K., la cour a estimé ne pas disposer d’éléments de preuves suffisants pour les condamner.

Les faits remontent à la nuit du 5 au 6 juillet 2018, lorsque Loïc K., âgé de 23 ans, a été intentionnellement renversé par une Mercedes dans le Xe arrondissement de Paris. Il a ensuite été violemment agressé par une dizaine d’hommes, qui l’ont poignardé à plusieurs reprises. Malheureusement, il a succombé à ses blessures quelques minutes après le départ de ses agresseurs. Le lendemain, la voiture a été retrouvée incendiée dans un parking.

Au cœur de cette affaire se trouve un règlement de comptes entre des jeunes de la cité des Chaufourniers, surnommée la cité rouge, dont sont originaires les accusés, et la cité voisine de la Grange aux Belles, située dans les Xe et XIXe arrondissements de Paris.

LIRE  Camair Co annonce des perturbations dans le planning de vols pour cause d’entretien de sa flotte

Plusieurs témoins ont mis en cause le rappeur, affirmant qu’il était présent sur les lieux du crime, ce qu’il a toujours nié. Les enquêteurs ont également établi que la Mercedes incendiée appartenait à MHD et qu’une vidéo de la scène, prise depuis un appartement, montrait un homme aux cheveux teints en blond, vêtu d’un survêtement Puma. À cette époque, MHD avait effectivement les cheveux décolorés et était ambassadeur de la marque de vêtements de sport.

Cette condamnation marque un tournant dans la carrière du rappeur, qui avait connu un succès notable avant cette affaire. Elle souligne également l’importance des règlements de comptes entre bandes de cités rivales, un problème persistant dans certaines zones urbaines.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment