Accueil » Opinion » Wilfried Ekanga : « la France est en train de perdre pied en Afrique »

Wilfried Ekanga : « la France est en train de perdre pied en Afrique »

by Theophile
Wilfried Ekanga

Selon l’analyste politique, Emmanuel Macron va obtenir de Biya la consolidation des acquis français.

Emmanuel Macron est arrivé au Cameroun le 25 juillet 2022 aux environs de 22 heures avec une délégation composée de camerounais. Le chef d’Etat français est reparti du pays dans la nuit de mardi 26 juillet.

Mais qu’est-ce qu’il faut retenir de cette visite ? Pour Wilfried Ekanga, « la France est en train de perdre pied en Afrique, mais elle n’a pas encore perdu pied. Il y a là en effet une grosse nuance ! Et le cas du Cameroun est simple : pour que Macron ne le dérange pas dans l’intronisation de Franck après lui, pour qu’il ne lui « mette plus la pression », – et surtout pas publiquement – sur le chapitre des prisonniers politiques et du recul des libertés, Macron va obtenir de Biya la consolidation des acquis français et un retour progressif des entreprises hexagonales sur les créneaux perdus. Les semaines qui viennent, vous réentendrez parler du Coq, de Bolloré et autres. », lit-on dans sa tribune.

Le « concubinage »

Selon l’analyste politique, au Cameroun il n’y a pas un camp de biyayistes face à un camp d’opposants. Mais plutôt deux dealers en « concubinage » contre le peuple dans son ensemble.

« L’un se fout royalement de vous et ne souhaite que fonder la dynastie Biya (à l’instar de Gnassingbé, Bongo, Obiang et Déby), l’autre se fout royalement de vous et n’a besoin que de votre sous-sol, de vos contrats et de votre exécutif de son côté. Le seul espoir pour le peuple, le seul qui met réellement la France en difficulté, sur place comme à l’extérieur, c’est ce peuple lui-même, c’est-à-dire l’ensemble des gens qui ne sont rien et qui n’attendent rien. Ce sont eux qui nourrissent le « sentiment anti-français » (qui ne concerne en principe que l’orientation politique de l’Elysée), dont Paris s’inquiète tant. », explique le militant du MRC.

LIRE  Fame Bunyui Ayiseh, la journaliste de la télévision publique enlevée le weekend dernier est libre

Actu Cameroun

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment