Accueil » Opinion » Visite d’Emmanuel Macron : Cavayé Yeguié Djibril et Marcel Niat Njifenji portés disparus

Visite d’Emmanuel Macron : Cavayé Yeguié Djibril et Marcel Niat Njifenji portés disparus

by Theophile
Cavayé Yeguié Djibril et Marcel Niat Njifenji

Cavayé Yeguié Djibril et Marcel Niat Njifenji n’ont pas été aperçus dans les délégations officielles au cours de la visite du Président français Emmanuel Macron, arrivé au Cameroun le 25 juillet 2022 et reparti dans la nuit de mardi 26 juillet.

Emmanuel Macron est arrivé au Cameroun le 25 juillet 2022 et est reparti du pays dans la nuit de mardi 26 juillet. Durant son séjour, personne n’a pas aperçu Cavayé Yeguié Djibril (82ans) et Marcel Njifenji Niat (87 ans), respectivement président de l’Assemblée nationale et président du Sénat. Ni lors de la conférence de presse entre les deux hommes d’Etat, ni lors du dîner offert au palais présidentiel à Etoudi.

C’est le constat que le fait l’homme politique Pierre Mila Assouté. « Bientôt on apprendra aussi que la dyslexie de Cavaye Yegue ou de Niat est une  stratégie …Les  2e et 3e personnalités n’ont même pas été aperçus lors d’une visite du président Macron… », écrit l’opposant sur sa page Facebook.

Âgé de 82 ans, affaibli par des soucis de santé et régulièrement soignés à l’étranger, Cavaye Yéguié Djibril, tout comme son homologue, Marcel Niat Njifenji, 88 ans, avient été réélu en mars dernier , à l’issue des élections pour la désignation des Chambres dont ils ont la charge.

Cavaye Yéguié Djibril conserve jalousement son perchoir qu’il occupe depuis 1992. Arrivé en 2013, Niat Njifenji lui aussi n’est pas prêt à lâcher les commandes de la chambre haute du parlement. En cas de vacance du président de la république pour cause de décès, de démission ou d’empêchement définitif, l’intérim est assuré jusqu’à l’élection d’un nouveau président de la république par le président du sénat.

LIRE  Etoudi va juger la capacité de mobilisation de Kamto ce samedi à Bafoussam

Ci-dessous l’intégralité de la publication de Pierre Mila Assouté:

<<JE SUIS DANS LES BRUITS>> ou une nouvelle escroquerie de certains compatriotes.

Au Cameroun ces temps derniers l’on entend partout développer des théories autour de :<<je suis dans les bruits >> pour vanter la roublardise.

Ceux qui accordent une moindre légitimité à cette forme de roublardise  lorsqu elle est vérifiée,  croient  donc vraiment qu’un locataire malhonnête  qui répondrait  par « je suis dans les bruits » a un  bailleur qui lui réclame la dette de loyer due ou indue, pour fuir de payer une créance ou de dire carrément qu il ne lui  doit rien, est un homme  affranchi, libre, honnête, qui réaliserait des « stratégies » et mettrait le créancier dans la sauce…

De quoi se plaindrait-on alors  que la politique au Cameroun soit devenue  un véritable champ  discursif d exploitation des pauvres ou les roublards développent les fameuses <<stratégies >> pour tromper tout le monde en   volant dans  les caisses publiques impunément par centaines de  milliards pour  mettre le peuple  dans la sauce?

Il ne s’agit ni plus ni moins que de vanter la mentalité de l’escroquerie du roublard et de la promotion  du mensonge comme valeurs sociales . Ca ne peut pas rendre fier un vrai homme. Un homme libre vous regarde dans les yeux et vous répond <sans être dans les bruits >>

Heureusement que la surdité qui se manifeste chez le président BIYA et  que la flagornerie veut faire passer pour un crime  est naturelle à son âge et compréhensible.

Bientôt on apprendra aussi que la dyslexie de Cavaye Yegue ou de NIAT est une  stratégie …

LIRE  France : Paul Pogba accusé d’avoir tenté de faire appel à un marabout pour nuire à Kylian Mbappé

Les  2e et 3e personnalités n’ont même pas été aperçus lors d’une visite du président Macron…

Pauvre Cameroun

Pr. Mila Assoute

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment