Accueil » Vie chère: Le ministre du Commerce exhorte les Camerounais à changer leurs habitudes alimentaires

Vie chère: Le ministre du Commerce exhorte les Camerounais à changer leurs habitudes alimentaires

by Theophile
Luc Magloire Mbarga Atangana, le MINCOMMERCE

Luc Magloire Mbarga Atangana invite les consommateurs à être inventifs pour amortir les prix des produits en forte hausse.

Face à la presse le 30 mars 2022 à Yaoundé, Luc Magloire Mbarga Atangana a dressé un état des lieux de la situation inflationniste qui traverse le pays. D’entrée de jeu, le ministre du Commerce a indiqué que l’État veut soulager les opérateurs économiques et les ménages avec entre autres mesures, l’allègement de l’impôt sur le revenu, l’abattement des frais de douane.

Le ministre du Commerce a appelé les Camerounais à faire un effort conscient pour réguler leur consommation dans un contexte de hausse générale des prix des matières premières. 

Il a cité la hausse des prix de la farine de blé dans le monde et ses effets néfastes ressentis par les Camerounais. Pour faire face à de tels chocs, a déclaré Mbarga, les Camerounais doivent revoir leurs habitudes alimentaires. “Le prix de la farine de blé a augmenté au cours du dernier mois de 20,7 %, celui du maïs de 21,2 % et celui de l’or de 32,2 %”, a-t-il déclaré. La situation, a poursuivi le responsable, “… reste préoccupante, et va s’aggraver dans les jours à venir si la crise en Ukraine persiste”.

Ce dernier invite les consommateurs à faire des achats groupés pour amortir les coûts. Une mesure qui ne fonctionne pas pour tous les produits de grande consommation. Une manière de dire aux consommateurs de se débrouiller. Pas sûr que des associations des consommateurs puissent l’entendre  de cette oreille. Elles comptent lancer une mobilisation pacifique le 7 avril prochain dans plusieurs villes pour protester contre l’appauvrissement généralisé.

LIRE  CONAC: L’Etat du Cameroun a perdu plus de 17 milliards en 2020 à cause de la corruption

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment