Accueil » Une vingtaine de morts dans des combats entre éleveurs et cultivateurs tchadiens

Une vingtaine de morts dans des combats entre éleveurs et cultivateurs tchadiens

by Theophile
Eleveurs tchadiens

Vingt-sept personnes ont été tuées dimanche dans des violences entre éleveurs nomades et cultivateurs sédentaires dans l’est du Tchad, pays où ces affrontements liés à la possession et l’utilisation des terres sont fréquents, a annoncé mardi le ministre de la Justice.

A en croire le ministre de la justice Mahamat Ahmat Alhabo, tout est parti d’une affaire domaniale. « Des autorités traditionnelles ont vendu en 2017 des espaces » à des éleveurs nomades arabes « qui veulent s’installer dans la localité mais les cultivateurs autochtones, des Ouaddaïens, contestent cette vente » et des combats « ont fait 27 morts dimanche », a expliqué Mahamat Ahmat Alhabo.

« Les conflits fonciers continuent à tuer. Pour des lopins de terre, les Tchadiens s’entretuent« , a regretté le membre du gouvernement qui s’est rendu sur place pour tenter de baisser la tension. Ces affrontements entre les deux communautés ont eu lieu dans les villages de Kidji-Mina et Tiyo. Ces localités sont situées dans une zone aride de la bande sahélienne, à une quarantaine de km d’Abéché, la deuxième ville du pays, chef-lieu de la région du Ouaddaï.

«Face à cette barbarie d’un autre temps, le Gouvernement a dépêché sur place plusieurs ministres pour prendre toutes les mesures qui s’imposent afin que les criminels à l’origine de ce bain de sang soient sévèrement punis conformément à la loi», a annoncé dans un tweet, le président du Conseil militaire de transition du Tchad. Les affrontements intercommunautaires sont courants au Tchad.

LIRE  Une trentaine d'enfants kidnappés dans le nord du Nigeria

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment