Accueil » Cameroun » Une bouffée d’oxygène pour Lagdo – Electricité dans le Nord

Une bouffée d’oxygène pour Lagdo – Electricité dans le Nord

by CamerounACTUonline
Le programme économique du Cameroun est en bonne voie

Une bouffée d’oxygène pour Lagdo – Electricité dans le Nord

Une bouffée d’oxygène pour Lagdo – Electricité dans le Nord. En plus de la réhabilitation à venir du barrage, l’Etat va engager la construction d’une centrale solaire pour appuyer la production.

La visite de travail du ministre de l’Eau et l’Energie hier à Lagdo, était particulièrement attendue dans un contexte marqué par la résurgence de rumeurs sur la solidité du barrage hydroélectrique. Principal ouvrage sur lequel est adossée la production en énergie électrique du Réseau interconnecté Nord (RIN), la sécurité et la fonctionnalité de ces installations sont au centre de toutes les attentions, celles des populations comme du gouvernement.

De la retenue d’eau du Lac aux équipements de la centrale en passant par la station de captage d’eau, Gaston Eloundou Essomba a pu croiser les constats opérés de visu avec les explications des autorités locales et responsables techniques d’Eneo, et attester à la fois de la sûreté physique de l’ouvrage comme de sa fonctionnalité. Pour autant, cette satisfaction exprimée n’a pas mis sous le boisseau les préoccupations récurrentes quant à la productivité même de Lagdo. Une capacité installée intrinsèquement insuffisante par rapport aux besoins du RIN, une vétusté des équipements qui ne permet plus de produire que 50% de cette capacité optimale, le volet hydro-agricole actuellement sous exploité faute d’eau… Autant d’aspects dont les réponses ont constitué le deuxième temps fort de la visite d’inspection du Minee à Lagdo.

En effet, suivant les instructions du chef de l’Etat, le grand projet de réhabilitation du barrage de Lagdo, estimé à un peu plus de 100 milliards de F, va bientôt démarrer a expliqué le Minee. Un calendrier a déjà été arrêté, et les travaux qui consisteront pour l’essentiel au remplacement progressif des turbines et autres équipements de production, devraient démarrer en 2020 pour une exploitation optimisée dès 2021.

LIRE  CAN Cameroun 2021: Voici les combinaisons des 1/8e de finale

Les commandes de certains de ces équipements ayant déjà été passées. Mais outre ce projet, le gouvernement va dans les meilleurs délais lancer les études en vue de la construction d’une centrale à énergie solaire, d’une capacité de 20 Mw. Selon Gaston Eloundou Essomba, le but est de réduire ainsi la pression sur le barrage de Lagdo afin de lui permettre de pleinement jouer son rôle économique. En période d’étiage comme actuellement, on enregistre un déficit de plus d’un milliard de m3 d’eau par rapport aux besoins en production. Résultat, malgré l’appoint des centrales thermiques (Djamboutou et Maroua) dont le coût d’exploitation est prohibitif, le peu d’eau capté est presque entièrement orienté vers l’énergie électrique au détriment des activités agricoles et piscicoles. La centrale solaire à venir compensera donc une partie des capacités attendues du barrage, lui permettant ainsi « d’arroser » les autres activités économiques de la zone, qui en ont bien besoin.

Une bouffée d’oxygène pour Lagdo – Electricité dans le Nord

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment