Accueil » Cameroun » Un professeur de philosophie franco-camerounais suspendu pour avoir critiqué la politique africaine de la France

Un professeur de philosophie franco-camerounais suspendu pour avoir critiqué la politique africaine de la France

by Theophile
Franklin Nyamsi

Le professeur de philosophie Franklin Nyamsi affirme sur Twitter que sa suspension pour 3 mois serait due à ses “critiques de la politique africaine de la France

Le Professeur Franklin Nyamsi déclare avoir été suspendu pour une durée de trois mois par le ministère français de l’Education nationale. Il croit savoir qu’il est sanctionné pour avoir «critiqué la politique africaine du gouvernement français». «J’ai reçu ce jour même notification d’une sanction disciplinaire d’exclusion temporaire de trois (03) mois de mes fonctions professorales en France par le ministre de l’Education nationale Pap Ndiaye. L’épée de Damoclès qui planait sur moi depuis 2021 vient donc enfin de s’abattre», peut-on lire dans son tweet.

Le professeur de Philosophie Franklin Nyamsi affirme que depuis mai 2021, il fait l’objet de nombreuses convocations disciplinaires pour les mêmes raisons alléguées. Il envisage saisir la justice française pour dit-il défendre ses libertés entre autres de pensée et d’expression.

«J’ai la ferme intention de défendre mes libertés de pensée, de conscience, d’opinion et d’expression contre cette sanction qui relève, de mon point de vue, de la pure et simple répression politique du régime du Président Emmanuel Macron contre ma personne», ajoute-t-il.

Au cours d’un entretien avec Sputnik le Pr Franklin Nyamsi a déclaré qu’il exprime ses opinions concernant la politique africaine de la France depuis plus de vingt ans sans être pour autant inquiété.

«Sous les Présidents Chirac, Sarkozy et Hollande, je n’ai jamais été convoqué ni sommé de me taire en raison de mes opinions critiques envers la politique africaine de la France. C’est depuis mai 2021 que cela m’arrive, ce qui veut dire qu’il y a une dérive autoritaire incarnée par le gouvernement du Président Macron…Il est hors de question que je renonce à être ce que je suis, simplement sur injonction d’un pouvoir en pleine dérive brutale contre les libertés d’abord du peuple français et, c’est une tradition, contre la liberté des Africains”, a-t-il déclaré.

LIRE  Pascal Siakam s’associe à une université canadienne pour soutenir l’éducation des étudiants camerounais

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment