Accueil » Un médecin de la CAF meurt après le match Nigeria– Ghana, terminé dans la violence

Un médecin de la CAF meurt après le match Nigeria– Ghana, terminé dans la violence

by Theophile
Le stade Abuja après le match Nigeria – Ghana

Un médecin de la Confédération africaine de football (CAF) est mort après le barrage de Coupe du monde 2022 entre le Nigeria et le Ghana. Une rencontre marquée par de violents affrontements en fin de match.

Joseph Kabungo, missionné par la Confédération africaine de Football (CAF) pour le contrôle antidopage lors du match Nigeria – Ghana comptant pour la dernière journée des qualifications pour le mondial Qatar 2022 est décédé dans des circonstances encore non élucidées.  

Si certaines sources locales renseignent que le Dr Kabungo, missionné pour effectuer les contrôles antidopage à l’issue de la rencontre, est mort lors de violences survenues après l’élimination du Nigeria, d’autres font état d’un malaise cardiaque, sans rapport avec un mouvement de foule.

Mais la Fédération zambienne de Football reste prudente : « Il est trop tôt pour s’attarder sur les détails de la cause de sa mort, mais nous attendrons le rapport complet de la CAF et de la FIFA sur ce qui s’est exactement passé », a déclaré son président Andrew Kamanga.

En s’imposant sur la pelouse du Nigéria, le Ghana s’est qualifié pour la prochaine Coupe du monde au Qatar. Ce qui devait être festin, s’est transformé en cauchemar. Les supporters locaux, mécontents du résultat, ont envahi le terrain par centaines et provoqué de nombreux incidents.

LIRE  Nigeria: Au moins 43 personnes tuées dans une attaque au nord du pays

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment