Accueil » Transport interurbain: La compagnie «Charter Express» écope d’un an de suspension

Transport interurbain: La compagnie «Charter Express» écope d’un an de suspension

by Theophile

Le ministre de Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe a suspendu la compagnie «Charter Express»pour surcharge et l’excès de vitesse sur l’axe Bafang-Yaoundé.

Dans un communiqué signé le jeudi 18 mars 2021 par le patron des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, a décidé d’infliger une suspension d’un an, avec un sursis de trois mois à ladite compagnie, surprise en «flagrant délit de surcharge et non-respect de la limitation de vitesse le samedi 13 mars 2021 sur l’axe Bafang-Yaoundé en violation des dispositions de la réglementation en vigueur relatives aux surcharges», renseigne le communiqué.

En plus de la sanction infligée à la compagnie « Charter Express », le ministre des Transports a décidé de suspendre le permis de conduire de M. Feupossi Charles pour une durée d’un an.

Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe
Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe

Il s’agit en fait du chauffeur à l’origine de ces griefs reprochés à ladite compagnie. Aussi le communiqué du ministre précise que «durant cette période de suspension, les audits seront effectués par le services techniques compétents de son département ministériel, en vue de la vérification du respect des consignes de sécurité et des clauses du cahier de charges des agences de voyages au sein de ses différents terminaux». Si les résultats de l’audit sont probants, il est possible que le membre du gouvernement lève la suspension de la compagnie Charter Express au bout d’un mois. Le cas contraire, la suspension s’étendra sur trois mois.

Cette décision du ministre fait suite à une plainte du président de la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination, Shanda Tomne, qui a saisi Ngalle Bibehe le 15 mars dernier, pour dénoncer des actes de corruption des éléments de la gendarmerie et de la police en faction sur l’axe Bafang-Yaoundé le 13 mars 2021, pour avoir laissé ce véhicule de Charter Express franchir toutes les barrières avec une surcharge de 14 personnes.

LIRE  Pétrole Camerounais : La SNH et la SONARA trempées dans un scandale de corruption à l’international

le Pr Shanda Tonme par le biais d’une lettre ouverte avait interpellé le ministre des Transports sur les évènements s’étant produits le 13 mars 2021. Il avait alors dénoncé de graves actes de corruption, violations flagrantes des consignes et mise en danger des vies des passagers. Le dénonciateur préconisait au ministre d’ouvrir une enquête en synergie avec le Secrétariat d’Etat à la Défense et la Délégation générale à la Sûreté Nationale, aux fins d’identifier et de sanctionner les agents de police et de gendarmerie en faction sur cet axe ce jour-là. 

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment