Accueil » Tortures sur Dr Fridolin Nke : Le Syndicat national des Enseignant du Supérieur s’indigne

Tortures sur Dr Fridolin Nke : Le Syndicat national des Enseignant du Supérieur s’indigne

by Theophile
Dr Fridolin NKE

Les traitements humiliants et dégradants dont a été victime l’enseignant de philosophie, le Dr Fridolin Nke dans le bureau du chef de la Sécurité militaire (SEMIL) suscite encore des réactions. La dernière en date est celle du Syndicat des enseignants du supérieur.

A la suite des actes de violences qu’aurait subis le Dr Fridolin Nké au bureau du colonel Emile Bamkoui le 20 septembre 2021, le Syndicat national des enseignants du Supérieur(SYNES) est sorti de sa réserve.

« Le Syndicat national des enseignants du Supérieur(Synes) exprime sa vive préoccupation devant cette situation curieuse qui, si elle était avérée, tendrait à déshumaniser et humilier un enseignant d’université et par conséquent, tout le corps », écrit le Pr Mtopi Fotso Blaise du Bureau exécutif national du Synes avant d’appeler la communauté universitaire à « rester attentive face à la situation du collègue Nké Fridolin », martèle le SYNES dans le communiqué signé le 21 septembre 2021.

Rappelons que dans une vidéo datée du 20 septembre et diffusée sur les réseaux sociaux, le Dr Fridolin Nke a été aperçu dans les locaux de la Gendarmerie nationale. Plus précisément dans le bureau du colonel Emile Bamkoui. L’enseignant de l’université de Yaoundé a indiqué avoir été forcé à faire ce direct après avoir subi trois gifles de la part du commandant de la Sécurité militaire (SEMIL) et d’un de ses collaborateurs.

Le docteur en philosophie a été libéré le même jour et se trouve dans un établissement hospitalier pour subir des soins préventifs.

Communique_Syndicat_Fridolin_Nke
LIRE  CHAN 2021 : Du matériel didactique pour journalistes volé à la salle média au stade de Japoma

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment