Accueil » Politique » SDF-Jean Michel Nintcheu: «Osih a décidé de mettre le parti en difficulté parce qu’il ne pense qu’à son propre intérêt »

SDF-Jean Michel Nintcheu: «Osih a décidé de mettre le parti en difficulté parce qu’il ne pense qu’à son propre intérêt »

by Theophile
oshua Osih et Jean-Michel Nintcheu

Les députés Joshua Osih et Jean Michel Nintcheu mènent une guerre féroce de leadership en ce moment au sein du Social democratic Front (SDF). La crise larvée au Front social démocrate après les nominations opérées par le président John Fru Ndi n’en finit pas.

Les tentions se sont exacerbées le 16 juin dernier, jour où le président national Ni John Fru Ndi, a publié les nouvelles nominations au NEC (National Executive Committee). Depuis lors, Jean Michel Nintcheu, député SDF Wouri-Est, n’a cessé accuser le 1er vice-président, Joshua Osih, d’être à la manœuvre de ces décisions qui interviennent à la veille du prochain congrès du parti de la balance. Prévu dans un an , ce conclave doit déboucher sur l’élection d’un nouveau leader, Fru Ndi ayant annoncé sa retraite politique en février 2021.

Dans une interview à Jeune Afrique, Jean-Michel Nintcheu impute la responsabilité des dernières nominations opérées à Joshua Osih, vice-président du SDF. «Je pense même que c’est lui qui est derrière ces nominations ! Je suis convaincu que le chairman Fru Ndi ne connait pas 99 % des gens qui ont été nommés. Osih a décidé de mettre le parti en difficulté parce qu’il ne pense qu’à son propre intérêt et parce que le rapport de force au sein du NEC ne jouait pas en sa faveur. Cela n’était pas de bon augure pour lui dans la perspective du congrès prévu en 2023. Je pense qu’il est parvenu à entraîner le chairman sur un chemin périlleux pour le parti », a déclaré Jean-Michel Nintcheu dans une interview publiée par Jeune Afrique sur son site internet ce dimanche 10 juillet.

LIRE  Kondengui: Amougou Belinga fait aménager sa cellule à plus de 7 millions de FCFA

Pour Jean-Michel Nintcheu, les nominations sont « inopportunes ». « L’usage veut que le shadow cabinet soit nommé directement après le congrès et à la suite de larges consultations. Cela n’a pas été fait après le congrès de 2018, ce qui nous a laissés penser qu’il y avait eu une reconduction tacite des mandats en cours », poursuit-il.

Rappelons par ailleurs que 23 juin dernier, des anciens membres du NEC, des militants et des cadres du SDF,  ont tenu une réunion à Mbouda dans la région de l’Ouest, pour dénoncer les dérives de Ni John Fru Ndi et demander l’annulation des récentes nominations dans le bureau politique du parti.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment