Accueil » Sécurité » RDC : le M23 accepte de se retirer de la première position de Kibumba dans le nord-est du pays.

RDC : le M23 accepte de se retirer de la première position de Kibumba dans le nord-est du pays.

by Theophile
groupes rebelles du Mouvement du 23 mars (M23)

La rébellion du M23 a annoncé vendredi accepter de se retirer de Kibumba, une de ses positions stratégiques aux portes de la capitale provinciale Goma, conquise fin octobre, dans l’est de la République démocratique du Congo, selon un communiqué.

Selon les informations du contingent kényan de la force conjointe régionale d’Afrique de l’Est basée dans l’est de la République démocratique du Congo, les rebelles du M23 ont remis entre leurs mains, la ville stratégique de Kibumba, à environ 20 km (12 miles) de la ville régionale de Goma.

Cette action intervient après que jeudi, les rebelles ont déclaré qu’ils avaient décidé de se retirer de la région en signe de bonne volonté conformément aux accords d’un sommet des dirigeants régionaux dans la capitale angolaise, Luanda, en novembre. Cependant, il faut aussi se poser la question de savoir s’il ne s’agit pas de la crainte d’être décimé par la forces régionale qui les a poussé à se retirer de cette ville d’où ils avaient auparavant refusé de partir et avaient insisté sur le fait que l’accord de Luanda ne les regardait pas.

Selon le général major Jeff Nyagah, qui fait partie du contingent kenyan, bien que la conduite des opérations dans la région agitée soit complexe, la force régionale poursuivra son travail avec zèle et dans le respect du droit international humanitaire. Il a par la suite, exhorté la population locale de la région de Kibumba à rentrer chez elle, car elle est désormais en sécurité.

Les agences humanitaires affirment que les combats entre les rebelles du M23 et le gouvernement congolais ont déplacé au moins un demi-million de personnes depuis mars. Un rapport de l’ONU divulgué jeudi a déclaré que le gouvernement rwandais avait fourni un soutien aux rebelles du M23. Le Rwanda a par le passé démenti ces accusations, rapporte la BBC.

LIRE  Guerre en Ukraine: la Russie admet avoir perdu 1351 soldats

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment