Accueil » Rapport sur le Covidgate : Maurice Kamto critique le report « sans explication » de la présentation du rapport de la chambre des Comptes

Rapport sur le Covidgate : Maurice Kamto critique le report « sans explication » de la présentation du rapport de la chambre des Comptes

by Theophile
Maurice Kamto

Dans sa déclaration publiée tard dans la soirée de samedi 25 juin 2021, le principal opposant au régime de Paul Biya soupçonne des manœuvres en haut lieu pour étouffer l’affaire liée aux soupçons de détournement des fonds consacrés à la lutte contre le coronavirus.

Alors qu’une séance plénière dédiée à la présentation du rapport d’audit sur la gestion des fonds Covid-19 par la Chambre des comptes de la Cour suprême était prévue ce 25 juin 2021, elle a été annulée un jour avant sa tenue. Une situation qui fait sortir Maurice Kamto de ses gongs.

L’institution chargée de contrôler les comptes publics, entre autres, n’a pas honoré ce rendez-vous pour des raisons non divulguées. Une attitude qui n’a pas laissé indifférent Maurice Kamto, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Dans sa déclaration ci-dessous, l’opposant soupçonne des manœuvres pour étouffer cette affaire qui risque d’ éclabousser une bonne partie du gouvernement.

DECLARATION DU MOUVEMENT POUR LA RENAISSANCE DU CAMEROUN SUR LE RETROPEDALAGE RELATIVEMENT A LA PRESENTATION DU RAPPORT DE LA CHAMBRE DES COMPTES SUR LA GESTION DU FONDS COVID-19

Après le déclenchement de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le « Scandale de la gestion du Fonds Covid-19 », suite à la publication il y’a quelques semaines, d’un rapport partiel attribué à la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, l’opinion nationale et internationale reste dans l’attente des suites qui seraient données à cette affaire. Connaissant les pratiques du régime en place au Cameroun, qui traine la réputation peu rassurante d’opacité en matière de gestion des fonds publics y compris quand lesdits fonds sont octroyés par les partenaires bilatéraux ou multilatéraux et de manœuvres pour couvrir les indélicatesses de certains hauts responsables publics, de nombreux compatriotes étaient persuadés que la lumière ne sera pas faite sur ce scandale aux relents d’un crime contre l’humanité.

LIRE  Canal Presse, 11/07/2021: Cameroun: Terre de perversité, sommes nous devenus " Sodome et Gomorrhe "?

Nous sommes restés quant à nous dans l’expectative, persuadés qu’un scandale de cette ampleur portant sur des fonds provenant des partenaires internationaux ne pourrait être étouffé.

Le 23 juin 2021, une note officielle de l’Assemblée Nationale annonçait, pour le 25 juin 2021, une séance plénière spéciale consacrée à la « Présentation du rapport annuel et du rapport d’Audit du Fonds Spécial de Solidarité Nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales par la Chambre des Comptes ». Contre toute attente, cette séance plénière a été annulée la veille du jour annoncé, sans aucune explication, ni de l’Assemblée Nationale, ni de la Chambre des Comptes.

Ce rétropédalage, suspect, renseigne sur la volonté constante du régime de se soustraire au devoir démocratique de rendre compte et dénote de son mépris habituel et indécrottable du peuple camerounais.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) marque sa vive inquiétude face à ce rétropédalage, certes conforme au comportement autocratique et irresponsable de ce régime arrogant, mais qui, au regard des suites jamais données à d’autres scandales, pourrait être le début de l’étouffement de cette affaire.

Le MRC exige :

– que TOUTE la lumière soit faite sur la gestion de ce Fonds Covid-19 par le Gouvernement ;

– que les responsabilités – TOUTES les responsabilités – soient établies ; et

– que les auteurs de malversations, s’il est prouvé qu’il y en a, soient punis conformément à la loi.

Yaoundé, le 26 juin 2021

Le Président National

Maurice KAMTO

——————————————————

STATEMENT BY THE CAMEROON RENAISSANCE MOVEMENT REGARDING THE BACKTRACKING ON THE PRESENTATION OF THE REPORT OF THE AUDIT CHAMBER ON THE MANAGEMENT OF THE COVID-19 FUND

LIRE  Jeux olympiques 2020: La Team Cameroon rentre bredouille

After the outbreak of what is now known as the “Covid-19 Fund Management Scandal”, following the publication a few weeks ago of a partial report attributed to the Audit Chamber of the Supreme Court, national and international opinion is still waiting for the outcome of this case. Knowing the practices of the current regime in Cameroon, which has a reputation of opacity in the management of public funds – including when the said funds are granted by bilateral or multilateral partners – and manoeuvres to cover up the indelicacy of some senior public officials, many compatriots were convinced that light would not be shed on this scandal with hints of a crime against humanity.

For our part, we have been in a “wait and see” approach, convinced that a scandal of this magnitude involving funds from international partners could not be hushed up.

On 23 June 2021, an official note from the National Assembly announced a special plenary session for 25 June 2021, devoted to the “Presentation of the annual report and the audit report of the Special National Solidarity Fund for the fight against the coronavirus and its economic and social repercussions by the Audit Chamber”. Against all expectations, this plenary session was cancelled the day before it was announced, without any explanation from either the National Assembly or the Audit Chamber.

This suspicious backtracking is indicative of the regime’s constant desire to evade the democratic duty of accountability and denotes its habitual and indecorous contempt for the Cameroonian people.

The Cameroon Renaissance Movement (CRM) expresses its deep concern at this backtracking, which is certainly in line with the autocratic and irresponsible behaviour of this arrogant regime, but which, in the light of the absence of follow-up to other scandals, could be the beginning of a cover-up of this case.

LIRE  Christian Bassogog : « L’état d’esprit c’est celui de la gagne »

The CRM demands:

– that ALL the light be shed on the management of this Covid-19 Fund by the Government;

– that responsibilities – ALL responsibilities – be established; and

– that the perpetrators of wrongdoing, if proven, be punished in accordance with the law.

Yaoundé, 26 June 2021

The National President

Maurice KAMTO

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment