Accueil » Sécurité » Racisme en Tunisie : l’ambassade du Cameroun annonce la mise en place d’un numéro vert pour signaler les violences

Racisme en Tunisie : l’ambassade du Cameroun annonce la mise en place d’un numéro vert pour signaler les violences

by Theophile
l’ambassade du Cameroun en Tunisie

L’ambassade du Cameroun en Tunisie a ouvert une ligne téléphonique pour les compatriotes qui seraient visés par d’éventuelles agressions.

Dans un communiqué signé le 7 mars, l’ambassadeur du Cameroun en Tunisie, Samuel Djobo, informe les ressortissants camerounais qu’un « numéro vert est mis à la disposition des membres de la communauté étrangère résidant en Tunisie pour signaler les cas de violences, d’agressions ou d’abus dont ils pourraient être victimes ». Il s’agit du « 80 10 11 11 », ouvert par les autorités tunisiennes.

« Le numéro vert “80 10 11 11” est le service central des opérations du ministère de l’Intérieur et peut être contacté pour faciliter les services et fournir les informations nécessaires », indique ce département ministériel dans un post mardi sur sa page Facebook. L’ouverture de ce numéro vert fait partie des nouvelles mesures prises par Tunis à l’endroit des communautés étrangères, selon l’ambassadeur.

Dimanche, la présidence tunisienne a, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, annoncé une série de mesures « afin de faciliter les procédures contre les étrangers qui y résident et de protéger les différentes communautés ». La Tunisie promet de délivrer des cartes de séjour d’un an au profit « des étudiants des pays africains frères afin de faciliter leur séjour en sol tunisien et leur permettre de renouveler périodiquement leurs documents en temps voulu ». Mais également de « prolonger » les attestations de résidence de trois à six mois, de « faciliter » les retours volontaires ou encore d’intensifier des campagnes de surveillance pour limiter « l’exploitation » des immigrés clandestins.

LIRE  Cameroun: Basile ATANGANA KOUNA reçu en audience au Palais de l’Unité

Pour beaucoup d’observateurs, ces mesures visent à calmer la polémique née après les propos controversés du président tunisien, Kaïs Saïed, sur la présence des migrants subsahariens qu’ils jugent responsables de l’insécurité et porteur d’un projet hégémonique dans son pays. Depuis son discours, des personnes noires, dont des Camerounais, sont traquées et agressées en Tunisie.

C’est dans ce contexte tendu que l’ambassade du Cameroun a demandé à ses ressortissants de se rapprocher de ses services pour un retour volontaire. Des pays comme le Mali, la Côte d’Ivoire et la Guinée ont commencé à rapatrier leurs ressortissants vivant dans ce pays d’Afrique du Nord, où 21 000 ressortissants originaires d’Afrique subsaharienne sont officiellement recensés. En 2021, quelque 2 000 étudiants camerounais étaient inscrits dans les universités tunisiennes, représentant près du tiers des étudiants subsahariens inscrits (28 %).

SBBC

TU POURRAIS AUSSI AIMER

1 comment

Doni 10 mars 2023 - 10 h 13 min

Bravo les responsables Camerounais pour votre soutien à vos ressortissants en Tunisie. J’aimerai vous voir prendre les mêmes dispositions pour les Camerounais en Europe où tous les Africains sont mal traités. Toutes les richesses de l’Afrique que vous avez spoliées sont au Nord de la Méditerranée. Vous n’avez pas les couilles solides pour vous en prendre à l’Europe, cette dernière est votre échappatoire en cas de soulèvement dans votre pays. Vos visas pour l’Europe sont plus importantes que votre population. Quant à la Tunisie, vous pouvez l’ouvrir pour soi- disant venir au secours à vos ressortissants. Vous avez plus de richesse que la Tunisie. Alors pourquoi ne pas reprendre tous les Camerounais de l’Etrager ?

Reply

Leave a Comment