Accueil » Présidentielle tchadienne: Idriss Deby Itno investi candidat à un 6ème mandat

Présidentielle tchadienne: Idriss Deby Itno investi candidat à un 6ème mandat

by Theophile
Le chef de l’État tchadien Idriss Déby Itno

Le chef de l’État tchadien Idriss Déby Itno a été investi le samedi 6 février 2021 sans surprise par son parti; candidat pour un sixième mandat à l’élection présidentielle du 11 avril 2021, pour laquelle il fait figure de grand favori, après 30 ans au pouvoir.

« Si l’émotion d’être investi candidat à une élection présidentielle est toujours forte, celle que je ressens aujourd’hui a une portée plus grandiose », a déclaré le président tchadien devant les militants de son parti, le Mouvement patriotique du salut (MPS), lors du 9e congrès extraordinaire tenu à N’Djamena samedi.

« Permettez-moi, mes frères et sœurs, de vous dire que c’est après une mûre et profonde introspection, que j’ai décidé de répondre favorablement à cet appel, cet appel du peuple », a-t-il poursuivi, après été désigné candidat par acclamation par les membres de son parti.

Idriss Déby Itno, âgé de 68 ans, dirige le Tchad d’une main de fer, mais il est largement soutenu par la communauté internationale, qui voit en lui un allié essentiel dans la lutte contre les jihadistes et un élément stabilisateur dans la région.

L’armée tchadienne fournit aux Casques bleus de l’ONU au Mali l’un de leurs principaux contingents et passe pour la plus aguerrie des participants à la force conjointe du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad).

Le congrès du MPS se tenait alors que l’opposition et la société civile tchadienne ont appelé à des manifestations samedi pour réclamer plus de justice sociale et l’alternance politique, qui ont été interdites par les autorités, au motif qu’elles risquent « d’engendrer des troubles à l’ordre public ».

LIRE  Premières élections régionales au Cameroun, Paul Atanga Nji dresse le bilan

Romadoumngar Nialbé Félix, président de l’Union pour le renouveau et la démocratie (URD), principale force d’opposition à l’Assemblée nationale avec huit députés, a quant à lui été investi par son parti candidat à la présidentielle.

La proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle est prévue le 15 mai. Un second tour éventuel est fixé au 23 mai. L’élection présidentielle sera suivie par les législatives, fixées en juillet au 24 octobre 2021, après avoir été maintes fois repoussées depuis 2015.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment