Accueil » Pascal Messanga Nyamnding: « Ils peuvent m’enlever au RDPC mais pas Paul Biya de mon cœur »

Pascal Messanga Nyamnding: « Ils peuvent m’enlever au RDPC mais pas Paul Biya de mon cœur »

by Theophile
Pascal Charlemagne Messanga Nyamding

Charlemange Messanga Nyamnding, membre titulaire du comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais RDPC a été exclu du parti présidentiel par une décision signée par Paul Biya, celui qu’il a toujours présenté comme « son maitre politique »

Charlemange Messanga Nyamnding, membre titulaire du comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais RDPC au pouvoir à Yaoundé a été exclu du parti. De manière très peu ordinaire à travers les réseaux sociaux. La nouvelle a fait le tour de la toile. L’intéressé dénonce un crime politique organisé et le complot contre Paul Biya.

Le membre du comité central du RDPC est tombé en disgrâce, après avoir été traduit devant la Commission de discipline du parti le mercredi 13 avril 2022. Le Pr Charlemagne Messanga Nyamding a été entendu par la commission composée de neuf membres. Taxé d’indiscipline, l’enseignant de sciences politiques et de droit privé se voyait reprocher entre autres une incitation de l’armée à la rébellion, son soutien à la grève des enseignants à l’occasion de l’opération « Craie morte », des accusations portées contre certains cadres du parti dont il est lui-même membre du comité central.

Celui que le quotidien Mutation qualifie de  «Sacré Charlemagne» Et  Considéré comme ‘’ la voix des sans voix ‘’ au sein d’un parti allergique à la transparence et la contradiction, Messanga Nyamnding est exclu et érigé en martyr de la vérité.

Joint au téléphone par nos confrères de Gazeti237, Pascal Messanga Nyamnding, s’est livré à cœur joie. Il n’en veut pas à son maitre poltique.

«Comment j’accueille cette décision ? D’abord je suis surpris. A ma place, comment accueilleriez-vous un tel complot criminel ? Vous ne pouvez qu’être très étonnés et puis prendre le temps. La sagesse voudrait qu’on réfléchisse, qu’on voit de très près avant de réagir. Une chose est sûre, je ne peux pas accueillir ça avec les larmes.  Parce que pour moi, cela relève de la criminalité politique organisée, au point qu’ils réussissent à faire signer leur forfaiture par le président national. Une chose est sûre, c’est qu’ils ne peuvent pas enlever Paul Biya de mon cœur. C’est tout ce que je peux vous dire. Ils peuvent m’enlever au RDPC mais pas Paul Biya de mon cœur. Bon merci hein, on se reparle plus tard » a-t-il déclaré.

LIRE  Replay: Le Journal 20h00 du Samedi 25/09/2021 - Canal 2 International

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment