Accueil » Outrage au chef de l’Etat : les trois jeunes arrêtés à Njombé condamnés à Un an de prison ferme

Outrage au chef de l’Etat : les trois jeunes arrêtés à Njombé condamnés à Un an de prison ferme

by Theophile
Jeune homme mis en cause

Ceux-ci doivent par ailleurs verser une amende de 500.000 FCFA. 

Le tribunal de première instance de Mbanga vient de rendre ce jeudi 17 juin 2021, son verdict dans l’affaire des trois jeunes gens de la société PHP qui avaient proféré la semaine dernière depuis la ville de Njombe Penja, des injures à l’égard du Président de la république et de ses ministres.

La première audience de cette affaire a eu lieu le 14 juin 2021. A l’issue délibérée ce jeudi 17 juin, le juge a prononcé un verdict de 1 an de prison contre l’auteur des injures Ytembe Bonda et ses deux compagnons qui ont filmé son coup de gueule.

Ils écopent alors de 12 mois d’emprisonnement ferme Chacun  et 500.000 FCFA d’amende ferme pour les sieurs Bonda Ytembe Clément, Wameni André Boris et Kameni Wouwe Flavy.

Cameroun ACTU Online vous propose ici, le compte-rendu d’audience de l’Honorable  Djeumeni Benilde, qui avait mis sur pied un collège d’avocats pour défendre ces trois jeunes :

Compte rendu d’audience de ce jour 17 Juin 2021 concernant les enfants de ma circonscription de Njombe-Penja arrêté et déposés a la maison d’arrêt près du TPI de Mbanga;

12 mois ferme, telle est la décision rendue au tribunal de première instance de Mbanga pour les 3 habitants de ma circonscription électorale;

Étant un républicain croyant aux institutions de mon pays, notamment celle de Mbnaga avec des Magistrats de haut niveau;

Je viens de donner instructions au collectif des avocats de relever appel suivant le principe de la non satisfaction de la décision rendue en instance par un seul Magistrat;

LIRE  Le Pape François nomme le Camerounais Jérôme Feudjio évêque aux Etats-Unis d’Amérique

Il serait judicieux de soumettre à un collège des Magistrats de la cour pour une seconde examination au fond;

Je continu a veiller sans hésitation au respect des droits de ces détenus ainsi que leur droit a l’assistance juridique;

En ma qualité d’élu de cette circonscription, je ne vais pas tolérer des violences à leur endroit;

Je demande à tous les habitants de ma circonscription de faire confiance à la justice de notre pays et de croire aux avocats qui utiliseront tous les moyens scientifiques jusqu’à leur libération;

Je reste par conséquent ouvert a toutes suggestions utiles de tous;

Je salue d’ores et déjà la bravoure de Me Kengne, Me Seukop, Me Monthe et Me Ndjomgang Adeline pour leur engagement dans cette cause noble.

Parfaite considération…

Hon. DJEUMENI BENILDE

Député de la Nation

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment