Accueil » Ngaoundéré : Un jeune tchadien de 11 ans enlevé, puis libéré après le paiement d’une rançon de 400.000 FCFA

Ngaoundéré : Un jeune tchadien de 11 ans enlevé, puis libéré après le paiement d’une rançon de 400.000 FCFA

by Theophile
Ngaoundere cameroon

Le garçon a été enlevé dans la journée de mercredi 13 octobre 2021 au quartier champ de prière devant la maison de ses parents, et après trois jours de captivité, il a été relaxé après arrangement.

Pour la famille de Moussa Abdallah, c’est une fin heureuse. Elle a pu retrouver son fils âgé de 11 ans, qui avait été kidnappé dans la journée de mercredi 13 octobre 2021 au quartier champ de prière devant la maison de ses parents.

« Tout commence le mercredi 13 octobre 2021, au quartier Baladja 2 champ de prière. Le jeune Moussa Abdallah est enlevé devant la concession par des inconnus à bord d’une moto. Un bout de papier est remis aux enfants qui jouent devant la résidence de cette famille tchadienne vivant depuis plusieurs années dans le chef-lieu de la région de l’Adamaoua. Immédiatement, les parents du garçon alertent la division régionale de la police judiciaire de l’Adamaoua », révèle le quotidien Le Jour de ce lundi 18 octobre 2021.

Les éléments du commissaire divisionnaire Mathias Zomo Massa se mettent en branle. A travers le numéro de téléphone, les forces de maintien de l’ordre tentent de localiser le preneur d’otage et sa proie. D’un ton menaçant, le bourreau du petit Moussa Abdallah réclame le versement d’une somme de 10.000.000 Fcfa à versé dans son compte. Il rassure que Moussa Abdallah se porte bien. Dans la foulée, cette famille tchadienne, sans doute impatiente de l’aboutissement de la procédure entamée par les autorités policières pour sa libération, entre en négociations avec le bourreau de leur fils.

LIRE  Les Bamboutos prennent au Serieux la Menace D'attaques (Jt, 28/09/2021)

Les parties finiront par s’accorder sur un montant de 400.000 FCFA, qu’acceptera d’empocher le ravisseur pour libérer le garnement. « Nous avons déposé une somme de 400.000 Fcfa, alors qu’au début le preneur d’otage réclamait 10.000.000 Fcfa », a confié l’un des parents de l’enfant au quotidien Le Jour.

Dans l’après-midi de samedi 16 octobre 2021 et après le versement d’une somme de 400 milles francs le petit garçon est libéré. Entre temps, les enquêteurs de la Division régionale de la police judiciaire de l’Adamaoua poursuivent les enquêtes en vue de retrouver le ravisseur.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment