Accueil » Nécrologie: Le président tanzanien John Magufuli meurt à l’âge de 61 ans

Nécrologie: Le président tanzanien John Magufuli meurt à l’âge de 61 ans

by Theophile
Le président John Magufuli

La mort de l’homme politique a été confirmée dans la soirée du 17 mars 2021 par la vice-présidente du pays Samia Suluhu Hassan.

Il avait mystérieusement disparu de la scène publique fin février. Le président tanzanien John Magufuli, alias “le Bulldozzer”, est officiellement décédé mercredi 17 mars de problèmes cardiaques, après plus de cinq années à la tête de cet État d’Afrique de l’Est et une inquiétante dérive autoritaire selon ses critiques.

«C’est avec grand regret que je vous informe qu’aujourd’hui, le 17 mars 2021, à 18 heures, nous avons perdu notre courageux leader, le président de la Tanzanie, John Pombe Magufuli. Le président est mort à l’hôpital Emilio Mzena, un établissement gouvernemental de Dar es-Salaam (Est du pays), où il était soigné. Il souffrait de problèmes cardiaques depuis dix ans», a déclaré la vice-présidente tanzanienne, Suluhu Hassan.

Il y a 24 heures seulement, des médias commençaient à s’interroger sur sa longue absence. Cela faisait en effet 17 jours que le chef d’État de 61 ans n’a pas été vu en public, sur fond de rumeurs persistantes sur son état de santé.

John Magufuli fut titulaire d’un doctorat en chimie de l’Université de Dar Es Salaam. À 56 ans, il est désigné candidat à la présidentielle à la suite de primaires réunissant 38 candidats. Le 29 octobre 2015, il est élu cinquième président de la République, succédant ainsi à Jakaya Kikwete.

M. Magufuli, surnommé le “Bulldozer”, était arrivé au pouvoir en 2015 en promettant de lutter contre la corruption endémique qui exaspère la population. Son premier mandat fut aussi marqué selon de nombreuses organisations des droits humains par une dérive autoritaire, des attaques répétées contre l’opposition et le recul des libertés fondamentales. Sa réélection en octobre, dans un contexte de forte répression, avait été rejetée par l’opposition qui criait à la fraude, ce à quoi convenaient certains diplomates.

LIRE  Chelsea gagne le Mondial des clubs: Edouard Mendy sur le toit du monde

Annonçant la nouvelle, la vice-président Samia Suluhu Hassan a décrété 14 jours de deuil national.

« Nous avons perdu notre courageux leader. […] L’organisation des funérailles est en cours […] Notre pays sera en deuil pour une période de 14 jours et les drapeaux seront en berne », a déclaré Samia Suluhu.

La Vice-présidente qui prend immédiatement les fonctions de présidente de la République, conformément à la Constitution, devient ainsi la première femme de l’histoire de la Tanzanie et de l’Afrique de l’Est à occuper ce poste.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment