Accueil » Cameroun » Nécrologie: Décès du journaliste-éditorialiste de la CRTV Paul Ngougnou

Nécrologie: Décès du journaliste-éditorialiste de la CRTV Paul Ngougnou

by Theophile
Paul Ngougnou

Paul Ngougnou, ancien co-présentateur du JT de 8h30 sur la CRTV est passé de vie à trépas. Le journaliste retraité et éditorialiste chevronné est décédé ce jeudi 29 septembre 2022, a annoncé le média du service public.

Le monde des médias camerounais est frappé par la disparition ce jeudi 29 septembre 2022 du journaliste retraité Paul Ngougnou, éditorialiste à la Cameroon Radio Television (CRTV). Sur son compte Facebook où la nouvelle a été rendue officielle par le média à capitaux publics, la cause de son décès n’est évoquée mais l’on sait tout de même qu’il est décédé à Yaoundé.

Avant son départ à la retraite il présentait la célèbre émission PAR ICI LE DEBAT. L’éditoriallste a été également chef de station CRTV-Adamaoua et initiateur de la revue de la presse et surtout de la chronique LA RÉPUBLIQUE sur la CRTV-Ouest.

Dans l’exercice de son métier, il s’était révélé à l’opinion avec une phrase devenue célèbre : “le monde est formidable, vivons seulement”, qui était devenue sa marque déposée. A l’annonce de la mort du natif de Babete dans le département des Bamboutos région de l’Ouest, un florilège d’hommages lui est rendu à travers les réseaux sociaux. 

C’est le cas de son ami de lycée Jean De Dieu Momo. Cameroun Actu Online vous propose la réaction de son ami de lycée Jean De Dieu Momo. “Ooooh que c’est triste. J’étais son rédacteur en chef adjoint à l’écho du Lymbo, le journal du lycée de Mbouda. C’est le seul parmi nous qui a finalement embrassé la carrière de journaliste. Et quand j’étais à l’université il était à l’Esti lorsque la télévision est arrivée au Cameroun. Il était encore parmi les tout premiers Journaliste à présenter une émission étant encore à l’école et naturellement il est venu m’interviewer au campus. C’est ainsi qu’on m’a aperçu dans les toutes premières images de notre télévision. Nous nous sommes revus quand il était déjà un célèbre journaliste. Quelle perte immense oh mon Dieu. Le monde est formidable, vivons seulement. Adieu mon ami. Vas et repose en paix“.

LIRE  Culture et Civilisation Bahouoc - Équinoxe Tv

Vincent Sosthène Fouda, lui, exalte la mémoire d’une “voix fluette et posée, un homme au papier succinct, synthétique et séduisant“. 

Le confrère Fregist Bertrand Tchouta, a aussi formulé quelques mots pour rendre hommage à cet aîné dans la presse camerounaise, dont les œuvres ont marqué les esprits.  “*Sur le chemin du Christ, j’ai vu…* Ce documentaire de Paul Ngougnou réalisé en Israël, et dans lequel il baladait le téléspectateur sur le chemin emprunté par Jésus Christ de sa naissance à sa mort reste pour moi l’une de ses plus belles productions. Le journaliste a décidé, cette fois, d’aller réaliser un documentaire avec le Christ lui-même”, s’épanche le directeur de publication de Bougna hebdo.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment