Accueil » Mercato politique : Après sa démission du PCRN de Cabral Libii, Joseph Espoir Biyong rejoint le PDC

Mercato politique : Après sa démission du PCRN de Cabral Libii, Joseph Espoir Biyong rejoint le PDC

by Theophile
Joseph Espoir Biyong

Le 6ème adjoint au maire de Douala 5ème a annoncé le 22 juin 2021, sa nouvelle destination sur Radio Balafon mardi matin.

L’ancien militant du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) de Cabral Libii annonce qu’il rejoint les rangs d’une formation politique très peu connue. Selon l’homme selon le transfuge du PCRN, le PDC fondé par André-Marie Mbida et Mathias Djoumessi en 1956, est « un parti politique qui a beaucoup de vestiges, qui regorge énormément d’histoire et qui fera beaucoup de bien à notre pays si telle est la volonté de Dieu ». Il compte se mettre à l’école de la sagesse   des anciens et espère « apprendre énormément » à leurs côtés.

Joseph Espoir Biyong  rejoint le parti dirigé depuis 30 ans par le Docteur Louis Tobie Mbida parce qu’il a u passé que lui juge glorieux.  « A défaut  de me disperser et d’aller dans un parti politique qui se porte comme le parti politique le tout-puissant et qui ne tend pas la main vers le plus faible, il vaut mieux aller vers le parti politique dont tout le monde a l’impression qu’il n’existe plus. Un parti politique ce n’est pas la quantité d’hommes qu’il a, mais l’histoire qu’il porte. Et le PDC a une histoire, il a le Cameroun dans son cœur et dans son âme. Je suis le PDC », clame-t-il.

Rappelons que Joseph Espoir Biyong a démissionné du PCRN le 3 mai 2021. « Quand vous êtes quelque part et que vous vous rendez compte qu’on n’a pas besoin de vous, allez chercher où on a besoin de vous. Au PCRN on avait plus besoin de moi. Je me suis retrouvé seul, je me suis retrouvé isolé. C’est depuis le 13 décembre 2020 que j’ai été sanctionné pour avoir demandé pardon au Pr Maurice Kamto. Sous la colère après avoir constaté beaucoup d’irrégularités, j’ai pris une position, mon parti a estimé que j’avais violé son idéologie. Ils m’ont donc traduit au conseil de discipline et j’ai dit qu’en ce qui concerne les élections régionales, je n’étais pas candidat. », expliquait alors l’homme politique lors de l’émission « Décryptage » sur Vision 4 en mai dernier.

LIRE  Cameroon-Drama: A couple dies in a tragic accident in Dschang

Cette démission intervenait au sortir des élections régionales du 6 décembre 2020, au cours desquelles son parti en cette période essuya une cuisante défaite. Dans la foulée, Il avait adressé un message à l’autre opposant Maurice Kamto qu’il disat bien inspiré d’avoir boycotté les élections organisées en 2020 au Cameroun. «Cette journée est effectivement historique. Cette journée nous permet de découvrir les profondeurs de notre pays. Et je peux encore envoyer un message fort au professeur Maurice Kamto en lui disant: «nous sommes tellement désolés de ne vous avoir pas écouté. Nous sommes tellement désolés de n’avoir pas compris ce qu’il disait», allait-il déclarer avant d’être sanctionné par le PCRN.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment