Accueil » Maurice Kamto : « Michèle Ndoki n’a pas démissionné du MRC »

Maurice Kamto : « Michèle Ndoki n’a pas démissionné du MRC »

by Theophile
Maurice Kamto

En France pour le concert de l’artiste Valsero qui s’est tenu le 18 septembre 2021, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a été reçu comme invité au Journal Afrique sur TV5 le dimanche 19 septembre 2021. Au cours de l’entretien avec nos confrères, il a évoqué sa non-participation aux élections municipales et législatives de 2020 au Cameroun, les cas de Michèle Ndoki et Célestin Djamen.

Dans cet interview à nos confrères de Tv5 Monde, Kamto parle de sa non-participation aux élections municipales et législatives de 2020 au Cameroun. Conscient que son parti est sans élu pour le moment, il dit gardé sa stratégie pour la conquête du pouvoir.  « Nous ne pouvons pas donner notre stratégie en télévision. Nous travaillons d’abord avec les autres forces politiques camerounaises, y compris les forces de la société civile à proposer un code électoral, qui devrait à notre sens faire l’objet d’une modification consensuelle », souligne-t-il.

D’après le leader du Mrc, « ce travail s’achemine vers la fin. Nous avons fait des progrès importants. Pour qu’il y ait une élection équitable au Cameroun, il faut qu’il y ait un consensus sur les règles du jeu. Après cela, nous irions vers le gouvernement. Nous ne sommes pas dans une logique d’exclusion », a-t-il précisé.  Surfant sur la démission de certains membres du Mrc, la présentatrice de Tv5 Monde déplore la gestion autocratique du Mouvement pour la renaissance du Cameroun.

« Michèle Ndoki n’a pas démissionné du MRC »

Michelle Ndoki n’a pas quitté le train de la renaissance, c’est en tout cas l’avis de Maurice Kamto, le leader du MRC. Interrogé sur le cas Michelle Ndoki, avec de nombreuses démissions au sein du MRC, Maurice Kamto, sur la chaine internationale française, s’est montré clair.« A ma connaissance, madame Ndoki n’a pas démissionné du MRC. Si dès lors qu’un cadre du MRC s’exprime et peut même avoir une opinion différente de celle du directoire national du parti, cela signifie qu’il a pris ses distances alors on doit trouver des situations similaires dans beaucoup d’autres partis politiques et pas seulement le nôtre, y compris le parti qui dirige le Cameroun aujourd’hui » , a réagi l’opposant.

LIRE  Cameroon / France: For Valsero, the debate on the presence of the Ambazonian flag during his concert at the Zenith is pure distraction

« Nous préparons les échéances à venir. Nous travaillons d’abord avec les autres forces politiques camerounaises y compris les forces de la société civile, à propos du Code électoral qui devait à notre sens faire l’objet d’une modification consensuelle » a indiqué l’homme politique de 67 ans qui exige par ailleurs la libération de 124 militants et sympathisants du MRC emprisonnés depuis plus d’un an pour avoir participé à des manifestations pacifiques contre le régime de Yaoundé.

Départ de Célestin Djamen des rangs du MRC

Depuis le départ de Célestin Djamen des rangs du MRC, Maurice Kamto n’avait pas jusqu’alors exprimer son ressenti. Interrogé par nos confrères de TV5, l’homme politique s’est voulu rassurant tout en saluant l’initiative de son ancien collaborateur politique : « Il a créé son propre parti, il est libre. Vous avez bien constaté que nous n’avons jamais jeté quelque anathème sur qui que ce soit. On adhère librement au MRC, on en part librement. Donc, on lui souhaite bon vent » a réagi Kamto.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment