Accueil » Maurice Kamto et Mamadou Mota accueillis par une grande foule à l’Extreme-Nord

Maurice Kamto et Mamadou Mota accueillis par une grande foule à l’Extreme-Nord

by Theophile
Mamadou Mota, Premier Vice-Président Du MRC

Mamadou Mota, le premier vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a regagné son domicile et son village natal.

Une semaine après sa libération, le premier vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Mamadou Mota, a retrouvé son domicile de Maroua (Extrême-Nord), au quartier Ziling dans la soirée du 12 février 2021 après près de deux ans de prison. Au sortir des geôles de Kondengui, le natif de Tokombéré a décidé de se rendre sur sa terre natale en compagnie du président de son parti Maurice Kamto.

Dans son village natal, Mota a été accueilli tel un héros comme le décrit le quotidien Mutations dans sa parution du 15 février 2021 : « Comme l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, une marée humaine est sortie l’accueillir depuis l’entrée de la ville jusqu’à son domicile en passant par l’escale au lamidat de Maroua où il a été accueilli comme un fils prodige », peut-on y litre.

«Je vous avais dit que je reviendrais à Maroua en compagnie du vice-président Mamadou Mota. Et je viens de réaliser ma promesse. Je vous ai dit que je ne vous trahirais point», a déclaré Maurice Kamto, le président du MRC, qui a tenu à l’accompagner.

En croire notre confrère, : «Mamadou Mota a témoigné le soutien de sa famille, de ses amis et des camarades du parti durant les 20 mois de sa détention à la prison centrale de Yaoundé jusqu’à sa libération le 5 février 2021. Il a déclaré que malgré les manœuvres du régime au pouvoir pour le museler, il n’est pas prêt de baisser la garde et se battra pour un mieux-être des citoyens camerounais. “Et le combat continue”, a-t-il conclu», peut-on lire dans les colonnes du journal.

LIRE  Laurent Gbagbo insiste pour qu'une centaine de prisonniers soient libérés

Rappelons que, le premier vice-président du MRC est sorti de prison dans la nuit du 4 au 5 février 2021, après un an et demi (20 mois) à Kondengui pour avoir organisé une marche pacifique, mais interdite, en 2019.

Revivre la séquence de joie ci-dessous…

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment