Accueil » Marches du 22 septembre 2020: Le procès de 32 militants du MRC s’ouvre ce 4 janvier 2021 au Tribunal Militaire de Bafoussam

Marches du 22 septembre 2020: Le procès de 32 militants du MRC s’ouvre ce 4 janvier 2021 au Tribunal Militaire de Bafoussam

by Theophile
Marches du 22 septembre 2020

Parmi les nombreux cadres et militants du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), le parti de Maurice Kamto, arrêtés dans le cadre des rassemblements du 22 septembre 2020, figurent 32 qui seront jugés dès le lundi 4 janvier 2020 devant le Tribunal Militaire de Bafoussam.

Agés entre 20 et 62 ans, ils sont poursuivis pour «tentatives d’insurrection en coaction; défaut de carte nationale d’identité; conspiration d’insurrection et tentative de manifestation publique non autorisée; réunion et manifestation publiques non autorisées; outrage au Président de la République». Des charges passibles selon des experts en droits pour certaines, pour d’aautre la peine de mort.

Dans un communiqué publié le 2 janvier 2021 par Maître Hippolyte Meli, son coordonnateur, le ‘‘Collectif d’avocats Sylvain Souop’’ qui défend les intérêts des accusés, a souligné l’incompétence du Tribunal Militaire, une juridiction d’exception.

Le collectif dénonce aussi le recours aux fouilles policières des téléphones des mis en cause et la pratique de l’auto-incrimination.

Rappelons que les marches du 22 septembre 2020 avaient été initiées par Maurice Kamto. Il avait indiqué qu’il appellerait aux manifestations dans tout le pays si le Président de la République convoquait le corps électoral pour l’organisation d’une quelconque élection avant la résolution de la crise anglophone et la réforme consensuelle du Code électoral. Une fois les collèges électoraux convoqués pour les toutes premières élections régionales, Maurice Kamto avait mis sa menace en exécution.

LIRE  GCE Results 2020-2021 Cameroon O L and A L Released

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment