Accueil » Finance » Marché bancaire: Afriland First Bank réalise un bénéfice de plus de 22 milliards de Fcfa en 2022

Marché bancaire: Afriland First Bank réalise un bénéfice de plus de 22 milliards de Fcfa en 2022

by Theophile
Afriland First Bank

Les performances financières et opérationnelles d’Afriland First Bank ont une nouvelle fois crû au cours de l’année 2022, maintenant ainsi la dynamique positive observée depuis une décennie.

Selon les états financiers du leader du marché bancaire au Cameroun, cette performance est en hausse de 20,6% par rapport à l’année 2021. Dans le même temps, le total bilan de la banque a crû de 18,3% en 2022, les dépôts de 18,6%, sans compter l’explosion de l’activité de crédit-bail et le maintien de la dynamique des placements dans les titres publics émis par les Etats de la Cemac.

En glissement annuel, le résultat net de cette banque a donc progressé de 3,7 milliards de FCFA en 2022. A titre de comparaison, au cours des années 2020 et 2019, Afriland First Bank n’avait affiché que des bénéfices respectifs de 13,6 et 12,4 milliards FCFA.

En 2022, le total bilan d’Afriland First Bank connaît une augmentation de 18,31% en glissement annuel, se situant à 1 768,84 milliards FCFA. L’institution bancaire contrôlée par le milliardaire Paul Kammogne Fokam affiche également 19,22% des parts de marché en matière de collecte des dépôts bancaires au Cameroun à fin décembre 2022.

Sur le compartiment du crédit-bail, la banque réalise une performance notable en 2022. Encore appelé leasing, le crédit-bail est un mécanisme qui consiste à financer l’acquisition de l’outil de production des entreprises. Avec la particularité que c’est l’exploitation de l’outil de production financé qui permet de rembourser le crédit-bailleur par traites successives, à un taux d’intérêt et des délais convenus. Au 31 décembre 2022, l’encours de crédit-bail d’Afriland First Bank s’élevait à 73,8 milliards FCFA, contre 42,29 milliards FCFA à la même période en 2021, soit une augmentation en valeur absolue de 31,57 milliards FCFA sur un an. En guise de rappel, sur la période 2018-juillet 2021, Afriland First Bank revendiquait des opérations de leasing d’un montant total de 65 milliards FCFA, soit 48,5% des parts d’un marché qui pesait alors 134 milliards de FCFA. Au cours de la seule année 2022, la banque a fait mieux que sur la période de 2 ans et demi allant de 2018 à juillet 2021.

LIRE  Me Bomo Ntimbane : « Orange et Mtn c’est environ 02 fois le budget du Cameroun »

Cette dynamique haussière des activités de leasing à Afriland First Bank survient après l’absorption en 2017 d’Africa Leasing Company, sa filiale alors spécialisée dans le crédit-bail. Cette absorption a visiblement permis de booster l’activité de leasing, avec notamment l’intégration progressive du financement du matériel médical dans l’activité de crédit-bail, qui est jusqu’ici largement dominée au Cameroun (90%) et ailleurs par les acquisitions du matériel roulant (véhicules utilitaires, pick up, camions, engins du BTP, etc.). Intervenue récemment, la signature de la convention entre Afriland First Bank et le Groupement des transporteurs terrestres du Cameroun (GTTC) est le fait marquant qui devrait accroitre en 2023 les performances de la banque dans ce sous- compartiment du crédit.

Les bonnes performances enregistrées en matière de crédit-bail l’ont également été sur les placements sur les titres publics. En effet, apprend-on des chiffres de la banque, grâce à ses activités de Spécialiste en valeurs du Trésor (SVT) sur le marché des titres publics de la Beac, Afriland First Bank a engrangé d’importants revenus au cours de l’année 2022.

C’est que, en plus d’être le principal financier des entreprises et des personnes physiques sur le marché bancaire au Cameroun, Afriland est aussi depuis plusieurs années le principal pourvoyeur des financements aux pays de la Cemac, via le marché des titres publics lancé en 2011 par la Beac.

« Les données contenues dans le bulletin trimestriel du marché des titres publics confirment le leadership d’Afriland First Bank en matière de financement des titres publics des Etats de la Cemac. Afriland First Bank a octroyé 305, 7 milliards de FCFA aux Etats, soit 22,87% du volume global des valeurs du Trésor détenues par les banques entre janvier et mars 2020 », se réjouit par exemple la banque sur son site internet.

LIRE  Human Rights Watch calls on Cameroonian government to legalize homosexuality

Interrogé sur les performances de la banque, un cadre de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), régulateur du secteur bancaire dans la zone Cemac, fait un lien entre les résultats réalisés en 2022 et ce qu’il appelle « les atouts » que cet établissement de crédit s’est forgé au fil des années. Il s’agit, cite-t-il, « d’une bonne qualité des ressources humaines ; un système d’information flexible et autonome ; une direction autonome et locale qui échappe aux intrusions nocives du groupe ou de la maison-mère ; la mise en place d’un service de recherche et développement que d’autres banques n’ont pas, et dont les travaux permettent à Afriland First Bank d’offrir de nombreux produits innovants ; puis un bon maillage du territoire national grâce à un réseau de 59 agences ».

Eco Matin

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment