Accueil » Sécurité » Manifestation du 20 octobre au Tchad: grâce présidentielle pour 64 manifestants incarcérés

Manifestation du 20 octobre au Tchad: grâce présidentielle pour 64 manifestants incarcérés

by Theophile
Mahamat Idriss Déby Itno

Le président de transition Mahamat Idriss Deby Itno a signé mercredi 24 mai un décret accordant la grâce présidentielle aux manifestants arrêtés lors de la répression sanglante du 20 octobre dernier.

Il s’agit des dernières personnes encore détenues dans le cadre des manifestations réprimées du 20 octobre 2022 au Tchad. Leur grâce survient après la libération fin mars de quelque 260 autres qui avaient déjà bénéficié de la grâce présidentielle, après avoir été condamnés dans une procédure de flagrance.

Les 64 détenus qui viennent d’être graciés étaient accusés en outre de crimes graves, d’« atteinte à l’ordre constitutionnel et de participation à un mouvement insurrectionnel », selon le procureur général. Ils ont donc fait l’objet d’une enquête diligentée par un juge d’instruction, et ont été jugés devant une chambre criminelle, qui les a condamnés pour partie à 18 mois de prison et pour l’autre à 5 ans.

La grâce présidentielle aux détenus politiques était une promesse du président de transition Mahamat Idriss Déby.

LIRE  Au Tchad, le président de la transition, Mahamat Idriss Déby lance sa campagne pour l'élection présidentielle du 06 mai 2024

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment