Accueil » Sports » Malgré le dribble de Samuel Eto’o, le Recteur de l’Université de Ngaoundéré a réussi l’organisation des 23e Jeux universitaires remportés par l’Université de Yaoundé 1.

Malgré le dribble de Samuel Eto’o, le Recteur de l’Université de Ngaoundéré a réussi l’organisation des 23e Jeux universitaires remportés par l’Université de Yaoundé 1.

by Theophile
Le Minesup et le Recteur de l'université de Ngaoundéré

L’université de Yaoundé I a remporté la première place des sports olympiques de la 23e édition des jeux universitaires qui se sont achevés le week-end dernier. L’université publique de Yaoundé détient 37 médailles dont 17 en or, 10 en argent et 10 en bronze.

Pour la première fois, deux universités privées, en l’occurrence l’Institut universitaire du golf de Guinée (IUG) de Douala et l’Institut universitaire Siantou (IUS), ont terminé sur le podium.

Le dimanche 7 mai 2023, la plupart des délégations des 22 institutions universitaires publiques et privées qui ont participé à la 23eme édition des jeux universitaires du 29 avril au 06 mai 2023, quittent progressivement la ville château d’eau du Cameroun.

La veille au campus de Dang, la parade de clôture a été marquée par la finale du tournoi de football féminin. Cette dernière épreuve s’est soldée par la victoire de l’IUG devant l’Université de Bamenda sur le score d’un but à zéro.

Dans le registre des faits marquants, on note que l’Université de Ngaoundéré a remporté le trophée du tournoi de football masculin avec zéro but encaissé contre onze buts marqués. De l’inédit. L’athlète Edith Abona Kompane, s’est aussi distinguée en remportant quatre médailles en or, précisément aux lancers de poids, de disque, de javelot et au relais 4×400. Grâce à cette performance éblouissante, cette étudiante de l’Université de Yaoundé 1, âgée de 25 ans, s’en tire avec la couronne de la Reine des 23eme Jeux universitaires. L’absence de Samuel Eto’o fils au Campus durant les jeux, a aussi alimenté les commentaires. Le président de la Fecafoot, ancienne gloire du football international, avait lui-même annoncé sa présence.

LIRE  Sodecoton Cameroun s'apprête à produire et à transformer la noix de cajou

« Je confirme ma présence et mon accompagnement pour encourager la jeunesse estudiantine  du Cameroun qui est le fer de lance de la nation » avait il écrit dans la correspondance adressée à Madame le Recteur de l’Université de Ngaoundéré. Une confirmation rendue publique qui avait suscité beaucoup d’enthousiasme auprès des étudiants. L’ex capitaine des Lions indomptables a finalement brillé par son absence. Qu’à cela ne tienne, Madame le Recteur de l’Université hôte, le Pr Florence Uphié Chinjé et son équipe ont réussi, selon les participants, l’organisation des jeux de la relance après une suspension qui a duré trois ans en raison de la pandémie du coronavirus.

Cette édition était placée sous le thème « Contribution des Jeux universitaires à la construction de la paix et du développement durable »

Le Ministre d’Etat, ministre de l’enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, qui a présidé la cérémonie de clôture avec à ses côtés le ministre des sports, Narcisse Mouelle Kombi, a remis le trophée du vainqueur  général à l’Université de Yaoundé 1 (Classement des médailles ci-dessous) et le trophée général des épreuves paralympiques a été remis à l’Université de Douala. Le Trophée du meilleur fan clubs est remporté par l’Université de Bamenda.

L’université de Douala a renoncé à organiser les jeux pour des raisons économiques. Selon notre confrère de SBBC, le recteur Magloire Ondoa a fait savoir à la Fédération nationale du sport universitaire (Fenasu) que l’établissement dont il a la charge a dû s’endetter pour achever la construction du complexe « Ngando Mpondo pour la professionnalisation ».

En effet, pour réaliser ce projet qui a coûté en tout 3,5 milliards de FCFA, l’université de Douala a dû s’endetter à hauteur de 2,08 milliards de FCFA auprès de UBA Cameroun en juin 2021. Les travaux ont été achevés et le complexe inauguré cette année. Sauf que le poids de cette dette ne permettait pas à l’université de Douala d’accueillir calmement les prochains jeux universitaires.

LIRE  Report de la CAN-2021 : la Fifa met la pression à la CAF

Après le désistement de l’université de Douala, c’est l’université de Garoua (créée en janvier 2022 par décret présidentiel, Ndlr) qui va finalement organiser les Jeux universitaires 2024. Elle reçu le flambeau olympique lors de la cérémonie de clôture de cette 23e édition qui s’est tenue à Ngaoundéré entre le 29 avril et le 6 mai dernier.

Classement à l’issue des jeux universitaires 2023

CIN

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment